Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

Des journalistes très attentifs aux explications sur le « jeu responsable » (Ph. SM)

SOCIETE

Jouer responsable c'est jouer sans que le plaisir du jeu ne se transforme en cauchemar.  Malheureusement certains parieurs laissent le jeu se jouer d’eux. Leur pratique peut être préjudiciable avec des conséquences au niveau individuel, familial et socio-professionnel.  Pour faire des hommes de médias, des relais dans la sensibilisation des parieurs au jeu responsable, La Loterie nationale du Burkina (LONAB) a initié une formation au «jeu responsable» au profit des journalistes le vendredi 12 mai 2017 à Bobo-Dioulasso. 


Parmi les adeptes des jeux d’argent, il y a ceux qui gagnent, il y a d’autres qui perdent,  il y a ceux qui en font une profession et d’autres pour qui c’est juste un moment de divertissement. Il y en a aussi pour qui c’est une véritable drogue. Et donc qui jouent sans compter. Des méfaits possibles du jeu qui attirent de plus en plus l'attention des pouvoirs publics et des opérateurs de jeu eux-mêmes. Au Burkina Faso, consciente de sa responsabilité sociétale la nationale des jeux a définie la mise en œuvre du jeu responsable comme  un de ses axes stratégiques.

La presse étant un vecteur sûr  dans le processus de vulgarisation du concept de jeu responsable, une dizaine de journalistes de la belle cité de Sya, a l’instar de leurs confères d’autres localité du pays,  ont reçu en enseignement sur ce concept. Des explications de  Aymar Tiendrébéogo, chef d’équipe du projet « Jeu responsable», il ressort que le jeu responsable recommande, entre autres, de ne pas contracter une dette pour jouer ni vendre un bien quelconque pour le faire.  A cet effet, il est aussi demandé aux parieurs de conserver un historique de leurs gains et dépenses par type de jeu pratiqué. Ils garderont ainsi un œil pragmatique sur leur réelle efficacité aux jeux.

Le parieur doit faire des pauses, insiste-il. Cela lui permettra de prendre du recul sur la situation, tant sur sa  stratégie de jeu que sur la gestion de son capital financier. Et en le faisant, précise  Aymar Tiendrébéogo, cela lui évitera les lourdes conséquences du jeu non responsable.

En plus des formations, ce programme de prévention compte intégrer également des affiches de sensibilisation au jeu responsable dans tous les espaces de jeu de la Lonab.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé