Aujourd'hui,
URGENT
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone

SOCIETE

La Brigade de recherche du Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou (CCPO) vient de mettre hors d’état de nuire un réseau de malfrats spécialisé dans le vol d’engins à deux roues, d’ordinateurs portables et de téléphones portables de grande valeur. Ce gang écumait les zones de Boins-Yaar, Katr-Yaar, ZAD, Dassasgho, Goudrin, Gounghin, Ouaga 2000, Tampouy, Wapassi et environs.


En effet, suite à une plainte le 31 janvier 2017 contre six individus pour vol à mains armées, une enquête fut ouverte par la Brigade de Recherche afin de retrouver les auteurs dudit vol. Des investigations entamées permettront d’interpeller les personnes composant le gang. Ce sont : Bonkoungou Issa alias « De la Yo », 23 ans, artiste musicien domicilié au Secteur 19 de la ville de Ouagadougou, Sampébré Philibert, 19 ans, employé de commerce, domicilié au Secteur 32 de la ville de Ouagadougou. Les nommés Kaboré Inoussa, Sidiki, Hamado, Alphonse, Madi et Assami, également membres du groupe en cavale, sont activement recherchés par nos services.

Les membres de ce groupe se promènent à moto à des heures tardives dans la ville de Ouagadougou soit en un, deux, ou trois binômes, identifient leurs victimes qui sont généralement des gens qui ont des motos de grande valeur communément appelées « originale ». Puis, ils leur tendent un guet-apens une fois la nuit tombée et au détour des ruelles sombres et isolées où ils provoquent un accident avec celles-ci. Ils les tiennent en respect à l’aide d’armes automatiques et de machettes et récupèrent tous les objets de valeur en plus de la motocyclette. En cas de résistance des victimes, ils tirent sur elles, les sabrent ou font des tirs de sommation.

Les biens suivants ont été saisis entre leurs mains: 3 machettes, 54 portables, 8 appareils photos, 2 ordinateurs portables, 3 IPAD, 3 motocyclettes, une télé écran plasma, etc.
La police invite une fois de plus les citoyens à collaborer en dénonçant tout cas suspects aux numéros verts suivants: le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et le 1010 pour le Centre National de Veille et d’Alerte.

Source : DCRP/Police nationale
   



Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé