Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

«75 ans de grâces : prêtres du Burkina Faso et du Niger, dans la communion, jubilons et avançons au large », c’est sous ce thème que se tient à Ouagadougou la célébration des 75 ans du sacerdoce dans l’Eglise famille du Burkina et du Niger. Le clap inaugural des activités marquant ce jubilé d’albâtre est intervenu ce jeudi 4 mai 2017 à Ouagadougou par Mgr  Der Raphaël Dabiré, évêque de Diébougou, chargé de la commission épiscopale pour le clergé.

2 mai 1942-2 mai 2017, cela fait donc 75 ans que les premiers prêtres de la Haute Volta (Burkinabè) ont été ordonnés. Ce jour de 1942, ils étaient trois burkinabè à avoir reçu l’ordination presbytérale. Il s’agit des abbés Paul Zoungrana, Zacharie Nikièma et Joseph Ouédraogo, tous de vénérés mémoires.

De trois prêtres en 1942, l’Eglise Catholique du Burkina et du Niger compte actuellement  1303 prêtres. Et selon l’abbé Jonas Anselme Zoungrana, délégué général de la Fraternité sacerdotale et secrétaire général de la commission épiscopale en charge du clergé, ce jubilé est placé sous le triple signe de la joie, de la communion et de l’engagement.

« Joie d’accueillir ce don gratuit, cette grâce inestimable de Dieu. (…) Communion entre prêtres et évêques, enfin communion entre prêtres et fidèles laïcs  de Jésus Christ. L’engagement c'est-à-dire que notre engagement est à renouveler chaque jour et chaque instant. Engagement à suivre Jésus Christ, le grand prêtre. Engagement à vivre une fraternité encore plus vraie et réelle. Et engagement plus effectif dans le service  désintéressé du peuple de Dieu », a fait savoir l’abbé Zoungrana au cours du propos introductif.

Durant ces 72 heures de commémoration, les prêtres de la conférence épiscopale auront une pensée envers leurs trois pionniers. « Nous allons rendre grâce à Dieu et un vibrant hommage à nos trois pères et vaillant pionniers, socle de l’histoire du sacerdoce au Burkina Faso et au Niger » a-t-il ajouté.

Au titre des activités, il est prévu entre autres un colloque sur le thème central du jubilé qui se tiendra ce 4 et 5 mai 2017 au palais de la culture et de la jeunesse Jean Pierre Guingané, un concert des prêtres musiciens, une messe en la mémoire des prêtres et religieux décédés. Le clou de ce jubilé interviendra ce samedi 6 mai 2017 à Yagma avec une messe d’action de grâce qui sera présidée par le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou. Plus de cinq cent prêtres issus des 15 diocèses du Burkina et des 2 diocèses du Niger sont à Ouagadougou pour le présent jubilé.

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé