Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Les agents du Syndicat autonome du Trésor du Burkina Faso (SATB) sont hors de leurs bureaux depuis ce matin du 24 avril et ce, jusqu’au 26 avril prochain. Ils observent un sit-in de 72 heures sans service minimum sur toute l’étendue du territoire. Ces agents exigent la satisfaction totale de leur plateforme revendicative minimale déposée devant les autorités depuis 2016.


Malgré les négociations avec le gouvernement, le SATB maintient ce sit-in pour exiger la satisfaction totale de sa plateforme revendicative minimale, a laissé entendre le secrétaire général adjoint de la section de Koulouba, Harouna Sawadogo. De ses explications, il ressort que la plateforme a été déposée depuis 2016 mais sans suite favorable. «Elle a été déposée depuis 2016 et jusqu’à présent nous avons tenu à rappeler au gouvernement la satisfaction de notre plateforme et à nos jours rien n’a été fait; donc, nous tenons à aller en mouvement pour leur signifier notre détermination à satisfaire nos revendications», a-t-il justifié.

Concernant les conséquences que ce sit-in sans service minimum pourrait engendrer au niveau du fonctionnement de l’Etat ou de ses institutions, M. Sawadogo a indiqué que le gouvernement a été prévenu pour éviter ce disfonctionnement. Mais, il a précisé que les salaires des fonctionnaires ne seront pas pris en otage. «Nous tenons à dire que en ce qui concerne les salaires des travailleurs, nous allons prendre des dispositions pour qu’ils soient payés dans les meilleurs délais», a-t-il lancé.

S’agissant de leur plateforme revendicative, le Harouna Sawadogo a notifié qu’au départ, c’était une plateforme générale de 32 points qui a été réduite en 19 points pour demander la satisfaction de ces 19 points. Et c’est dans cette plateforme revendicative minimale, que le SATB exige entre autres l’institution d’un statut autonome pour l’agent du Trésor, l’établissement d’un plan de carrière pour les agents du Trésor et l’opérationnalisation des trésoreries principales dans les 45 provinces du pays.

«Si après ce sit-in de 72 heures nous n’obtenons pas satisfaction, d’autres mesures viendront par la suite pour renforcer la détermination de notre mouvement. Par conséquent, nous demandons au gouvernement de se pencher sérieusement sur nos préoccupations afin de les satisfaire» a conclu le secrétaire général du SATB.