Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le général de division Ali Traoré est décédé dans une clinique à Tunis où il avait été évacué quelques jours plus tôt. 
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.

SOCIETE

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (Snaid), qui a entamé une grève de 120 heures depuis le 20 mars dernier, était face à la presse ce mardi 21 mars 2017 à Ouagadougou.


Au cours de sa conférence de presse, le Snaid, a accusé le ministre en charge des Finances et le directeur général des impôts de «poser sans gêne des actes visiblement contraires à toute volonté politique de mobilisation optimale de ressources», avec la bénédiction du gouvernement.

A titre illustratif, le secrétaire général du syndicat, Nongo Grégoire Traoré, cite un cas récent, celui de la disparition d’un agent de recouvrement de la Direction des moyennes entreprises du Centre II,  qui serait parti avec une somme de plus de 75 millions de F CFA.

Cet agent, précise le secrétaire général du Snaid, n’avait pas été nommé caissier mais exerçait la fonction de caissier principal. Mais comme le receveur dont il relevait directement est maire d’une commune rurale et absorbé par la politique, il aurait confié la caisse à l’agent de recouvrement qui en a profité pour se faire la balle avec 75 millions.

Il n’avait à peine que deux ans de service.  «Les supérieurs hiérarchiques de cet agent, le directeur des moyennes entreprises, Badelson Bado, son receveur des impôts, Younga Mamadou, maire d’une commune rurale, doivent rendre compte dans cette affaire», a martelé M. Traoré.