Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

SOCIETE

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (Snaid), qui a entamé une grève de 120 heures depuis le 20 mars dernier, était face à la presse ce mardi 21 mars 2017 à Ouagadougou.


Au cours de sa conférence de presse, le Snaid, a accusé le ministre en charge des Finances et le directeur général des impôts de «poser sans gêne des actes visiblement contraires à toute volonté politique de mobilisation optimale de ressources», avec la bénédiction du gouvernement.

A titre illustratif, le secrétaire général du syndicat, Nongo Grégoire Traoré, cite un cas récent, celui de la disparition d’un agent de recouvrement de la Direction des moyennes entreprises du Centre II,  qui serait parti avec une somme de plus de 75 millions de F CFA.

Cet agent, précise le secrétaire général du Snaid, n’avait pas été nommé caissier mais exerçait la fonction de caissier principal. Mais comme le receveur dont il relevait directement est maire d’une commune rurale et absorbé par la politique, il aurait confié la caisse à l’agent de recouvrement qui en a profité pour se faire la balle avec 75 millions.

Il n’avait à peine que deux ans de service.  «Les supérieurs hiérarchiques de cet agent, le directeur des moyennes entreprises, Badelson Bado, son receveur des impôts, Younga Mamadou, maire d’une commune rurale, doivent rendre compte dans cette affaire», a martelé M. Traoré.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé