Aujourd'hui,
URGENT
Egypte: au moins 235 personnes ont été tuées et 109 autres blessées dans un attentat contre une mosquée du Nord-Sinaï 
Zimbabwe: Emmerson Mnangagwa (vice-président) succède officiellement à Robert Mugabe
Classement Fifa: Les Étalons du Burkina 6e en Afrique et 44e dans le monde 
Burkina: la production céréalière prévisionnelle de la campagne agricole 2017-2018 estimée à 4 552 273 tonnes.
Burkina: la production céréalière en baisse de 0,32% par rapport à la campagne agricole précédente.
Burkina: la production céréalière en baisse de 1,01% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. 
Burkina: les productions céréalières prévisionnelles rapportées aux besoins de consommation font ressortir un déficit brut de 72 677 tonnes
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)

SOCIETE

Le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré a remis officiellement ce lundi 20 mars 2017, 50 motos à la gendarmerie nationale. Ce don du ministère qu’il dirige s’inscrit dans le cadre d’une meilleure opérationnalisation des forces de sécurité.

Ce matériel roulant a été réceptionné par le Colonel Serge Alain Ouédraogo, le patron adjoint de la gendarmerie nationale. Il permettra à la gendarmerie nationale de renforcer ses capacités opérationnelles sur le terrain en matière de lutte contre l’insécurité, le grand banditisme et le terrorisme. 

«Nos forces de défense et de sécurité qui travaillent dans une situation de pénuries font ce qu’elles peuvent avec ce qu’elles ont et malgré tout elles arrivent à avoir des résultats (…) Ce geste vise à encourager les gendarmes, surtout ceux qui sont sur le terrain qui ont besoin de logistiques pour travailler» a indiqué Simon Compaoré.

Pour le ministre d’Etat, la cinquantaine de moto vise donc à optimiser la dynamisation de l’action de la gendarmerie dans le cadre de la sécurisation du pays. «50 motos c’est peu et c’est beaucoup à la fois» a-t-il ajouté en invitant les personnes de bonne volonté à venir en aide aux forces de sécurité.

Le directeur de la logistique de la gendarmerie nationale, le Colonel Doléan Minoungou a affirmé que ledit matériel roulant permettra à n’en point douter aux hommes d’accomplir au mieux leur mission.

«Conformément aux instructions du ministre, les motos iront là où elles doivent être c'est-à-dire dans les zones où la criminalité est ambiante comme le nord et le sahel du pays. 98% de nos activités sont dynamiques. Avec ces motos, nous allons avoir une mobilité beaucoup plus renforcée et cela est intéressant dans la lutte contre le banditisme», a déclaré le Colonel Minoungou.

En plus de ces 50 motos, le ministre Simon Compaoré a aussi remis 6 motos pour les gendarmes de la ville de Dédougou qui avaient vu leurs motos personnelles vandalisées au cours d’une manifestation de la population en mai 2016 suite au décès d’un gardé à vue dans leurs locaux.

En rappel, le vendredi 17 mars, le ministre d’Etat avait remis 150 motos à la police nationale. Le présent don de 50 motos porte donc à 200, le nombre total de motocycles remis aux forces de sécurité.