Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: l'Aïd-el-Kébir (Tabaski) sera célébrée le vendredi 1er septembre 2017 (Fédération des associations islamiques).
Burkina: un deuil national de 72 heures, à compter du mercredi 23 août, a été décrété suite au décès de Salifou Diallo.
Café Istanbul: trois blessés  sont encore hospitalisés à l'hôpital Yalgado Ouédraogo, une semaine après l'attaque terroriste (CHU-YO).
Nécro: la dépouille de Salif Diallo, le président de l'Assemblée nationale décédé à Paris le 19 août, attendue à Ouagadougou mercredi.
Café Istanbul: le MDL Y. Sawadogo, un gendarme grièvement blessé lors de l’assaut contre les terroristes, est décédé ce 19 août 2017.
Sahel: la soldate de 1re classe Bilgo Nadège est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Sahel: le soldat de 1re classe Tiendrébéogo Franck est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Sahel: le soldat de 2e classe Koussoubé Sylvain est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Terrorisme: la Chambre de Commerce appelle les acteurs socio-économiques à se joindre à la marche de soutien aux familles éplorées.
Coopération: le Japon octroie un don de 30 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la rocade sud-est du boulevard des Tensoba.

SOCIETE

Le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré a remis officiellement ce lundi 20 mars 2017, 50 motos à la gendarmerie nationale. Ce don du ministère qu’il dirige s’inscrit dans le cadre d’une meilleure opérationnalisation des forces de sécurité.

Ce matériel roulant a été réceptionné par le Colonel Serge Alain Ouédraogo, le patron adjoint de la gendarmerie nationale. Il permettra à la gendarmerie nationale de renforcer ses capacités opérationnelles sur le terrain en matière de lutte contre l’insécurité, le grand banditisme et le terrorisme. 

«Nos forces de défense et de sécurité qui travaillent dans une situation de pénuries font ce qu’elles peuvent avec ce qu’elles ont et malgré tout elles arrivent à avoir des résultats (…) Ce geste vise à encourager les gendarmes, surtout ceux qui sont sur le terrain qui ont besoin de logistiques pour travailler» a indiqué Simon Compaoré.

Pour le ministre d’Etat, la cinquantaine de moto vise donc à optimiser la dynamisation de l’action de la gendarmerie dans le cadre de la sécurisation du pays. «50 motos c’est peu et c’est beaucoup à la fois» a-t-il ajouté en invitant les personnes de bonne volonté à venir en aide aux forces de sécurité.

Le directeur de la logistique de la gendarmerie nationale, le Colonel Doléan Minoungou a affirmé que ledit matériel roulant permettra à n’en point douter aux hommes d’accomplir au mieux leur mission.

«Conformément aux instructions du ministre, les motos iront là où elles doivent être c'est-à-dire dans les zones où la criminalité est ambiante comme le nord et le sahel du pays. 98% de nos activités sont dynamiques. Avec ces motos, nous allons avoir une mobilité beaucoup plus renforcée et cela est intéressant dans la lutte contre le banditisme», a déclaré le Colonel Minoungou.

En plus de ces 50 motos, le ministre Simon Compaoré a aussi remis 6 motos pour les gendarmes de la ville de Dédougou qui avaient vu leurs motos personnelles vandalisées au cours d’une manifestation de la population en mai 2016 suite au décès d’un gardé à vue dans leurs locaux.

En rappel, le vendredi 17 mars, le ministre d’Etat avait remis 150 motos à la police nationale. Le présent don de 50 motos porte donc à 200, le nombre total de motocycles remis aux forces de sécurité. 

 

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes initié par le gouvernement est:

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé