Aujourd'hui,
URGENT
Burkina Faso : la lune aperçue. Le jeûne de Ramadan commence le samedi 27 mai 2017 (FAIB).
Nécro: la dépouille du président de l'ODJ, André Tibiri, sera rapatriée de Tunisie où il est décédé dimanche 28 mai (ODJ).
Ghana:  le général Pingrenoma Zagré, ancien chef d'Etat-major général des armées, nommé ambassadeur du Burkina.
Adja Divine:  une marche silencieuse prévue samedi 27 mai 2017 pour condamner l'agression dont a été victime l'artiste.
Affaire Kanis: Inoussa Kanazoé a bénéficié lundi d'une liberté provisoire contre une caution de 700 millions CFA (Omega)
Gendarmerie : nommé chef d'Etat major il y a quelques jours, le colonel Tapsoba Omer a pris officiellement les commandes ce mardi 23 mai.
Bobo: le personnel de l'hôpital Sanou Souro en arrêt de travail pour protester contre l'agression d'un infirmier par un accompagnant de
Ramadan: l'observation du croissant lunaire marquant le début du jeûne prévue pour le 26 mai à la grande mosquée de Ouagadougou (FAIB).
Burkina : un piratage de masse de sites web du gouvernement burkinabè en cours (Lefaso.net)
Burkina : onze sites du gouvernement déjà tombés entre les mains de pirates (Lefaso.net)

SOCIETE

L’école B de Baraboulé, localité située à 30 km de la ville de Djibo, province du Soum (Région du Sahel) a pris feu hier mardi 14 mars 2017. Selon des informations des autorités locales et des habitants, ce sont les quatre classes de cette école sous paillote qui auraient été consumés par les flammes dans la nuit.

Les causes de cet incendie n’ont pas encore été élucidées lorsque nous bouclions ces lignes. Et contrairement à des informations véhiculées hier, aucun enlèvement de personne n’a eu lieu.  «Il n’y a pas eu de coup de feu ni de perte en vie humaine », ont rapporté nos confrères de la radio Oméga, citant des habitants de la localité.

La partie Nord de notre pays est en proie à des menaces terroristes depuis plus d’une année. Les commissariats de police de districts de Baraboulé et de Tongomayel, avaient été attaqués dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 février 2017 par de prséumés terroristes.  Le 3 mars dernier, le directeur d'une école et un habitant ont été tués dans la localité de Kourfayel (7 kms de Djibo), après que des individus eurent menacé des enseignants de la région en fin janvier, les sommant d'enseigner l'arabe à la place du français. L'acte aurait été commis par des individus armés non identifiés.