Aujourd'hui,
URGENT
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»

Au centre, Daouda Ouattara, le coordonnateur des OSC spécifiques. (Ph. SM)

SOCIETE

Avec l’entrée en vigueur  de la loi portant modification du prix du pain au Burkina Faso, certaines organisations de la société civile dites spécifiques de la ville de Bobo-Dioulasso sont montées au créneau pour mettre en garde les boulangers contre toute surenchère. Elles l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse tenue dans l’après-midi du vendredi 17 mars 2017 à la bourse du travail.


Le Mouvement en rouge « Faso Kunko », le Mouvement des jeunes en vert, le mouvement citoyen « Y en a marre » ainsi que le Mouvement des jeunes pour le changement se disent inquiets quant à toute tentative des boulangers de vouloir imposer le pain de 150 F CFA aux consommateurs burkinabè.

« Les fourbes argumentaires développés çà et là par nos compatriotes boulangers sont loin de nous convaincre… Monsieur Omar Yugo, responsable de la fédération des boulangers parle de la loi 2011 portant fixation des prix au poids des baguettes : 130 F pour la baguette de 180 g et 150 F pour celle de 200 g ; il n’est pas dit que la production des deux est incompatible », a clamé Daouda Ouattara, le coordonnateur des OSC spécifiques, lors de la conférence de presse.

Les conférenciers disent avoir constaté le manque de la baguette de pain de 180 g dans certaines boulangeries de la ville de Bobo-Dioulasso. D’où cette conférence de presse.

Serge Maurille (correspondant à Bobo-Dioulasso)

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé