Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

SOCIETE

A l’occasion de la commémoration de la 160ème Journée internationale de la Femme et en relation avec le thème retenu au niveau national sur l’exclusion sociale, le personnel féminin de la gendarmerie nationale a offert du matériel et des vivres ce 8 mars 2017, d’une valeur de plus d’un million de F CFA. Le don était destiné à l’association «Réveillez-vous, bons citoyens» de Nonssin et au centre de Solidarité des femmes de Paspanga.


Contrairement aux activités festives organisées sous nos cieux pour célébrer la journée de la Femme, les femmes gendarmes ont elles décidé de commémorer cette journée en témoignant leur solidarité avec les personnes vivant avec un handicap et avec les femmes exclues de leurs villages pour sorcellerie. Le centre de Solidarité des femmes a reçu, entre autres, des sacs de mais, de riz, des bidons d’huile d’une valeur de 500 000 FCFA. L’association « Réveillez-vous bons citoyens » a elle aussi reçu un don d’une valeur de 500 000 F CFA composé de béquilles, de tables métalliques, de savons…, et une enveloppe de 50 000 FCFA.

«Cela fait quatre ans que nous, personnel féminin de la gendarmerie, menons des activités pareilles. Nous avons choisi le centre «Réveillez-vous bons citoyens» et le centre de Solidarité des femmes de Paspanga pour témoigner notre soutien, notre solidarité parce qu’en tant que femmes et mères, nous pensons que c’est nécessaire que nous venions les accompagner dans leur vie quotidienne», a déclaré la représentante du personnel féminin de la gendarmerie, le maréchal des logis chef (MDL-chef), Sylvie Guigma.

Les femmes gendarmes, a expliqué la représentante du personnel, ont choisi le centre de Solidarité des femmes de Paspanga pour se raccorder avec le thème du 8-mars qui parle d’exclusion sociale. «Ces femmes sont victimes d’exclusion et nous avons pensé à elles en ce jour», a-t-elle confié.

Pour la représentante du centre de Solidarité des femmes de Paspanga, Hélène Yerbanga, ces femmes gendarmes se sont souvenues de leurs grands-mères, leurs mères en ce jour de 8 mars. Elle n’a pas manqué de les bénir. «Que le Tout-Puissant vous assiste dans ce que vous entreprendrez. Dieu vous le revaudra».

Pour ce qui est du don à l’association «Réveillez-vous bons citoyens», le MDL-chef Sylvie Guigma a expliqué qu’en tant que mères, elles ont été touchées par la situation des enfants handicapés. Et pour elle, «personne n’est épargnée aujourd’hui de handicap. Aujourd’hui c’est eux, demain ça peut être nous».

Une démarche qui a «stupéfié» le président de l’association «Réveillez-vous bons citoyens», Ousseini Minoungou car, explique-t-il «nous ne pensions pas que les gendarmes sont très sensibles». Et d’ajouter que «ce n’est pas la quantité d’apport qui compte, c’est l’acte». En priorisant le soutien aux démunis au moment où «tout le monde se plaint de manque de moyens», M. Minoungou a estimé que les femmes gendarmes ont prouvé aux yeux du monde, qu’elles sont un modèle. «Femmes gendarmes, en aidant ces enfants qui affrontent la vie sans armes, soyez sûres que la cible a été atteinte en plein cœur», a-t-il assuré.

Après 10 ans d’existence, M. Minoungou a révélé que c’est la première fois que son association bénéficie de ce genre de soutien. «Auparavant nous étions soutenus par une ONG espagnole, mais actuellement, avec les crises en Europe, les soutiens sont devenus moindres. Ce qui fait que nous sommes obligés de refouler certains enfants», a-t-il fait savoir.

Selon M. Minoungou, ce don va contribuer à améliorer le quotidien des enfants. Saisissant cette occasion, il a lancé un appel aux bonnes volontés à soutenir ces enfants car dit-il, «c’est nous les handicapés qui nous occupions de nos petits frères handicapés qui ne sont même pas nos enfants».

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé