Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

SOCIETE

Le directeur d'une école, Salif Badini, et deux autres personnes ont été tués ce vendredi dans la localité de Kourfayel (7 kms de Djibo). L'acte aurait été commis par des individus armés non identifiés, selon l’AIB.


Un renfort d'une unité spéciale de gendarmerie, basée à Djibo, s'est rendu sur place pour ratisser la zone. Fin janvier, des individus armés ont enjoint  aux enseignants des écoles de Pétega (CEB de Diguel), de Pélem-Pélem et de Lassa (CEB de Baraboulé) dans la province du Soum, de dispenser les cours en arabe en lieu et place du français.

La psychose engendrée par ces menaces avait poussé les autorités, le ministre en charge de l'éducation en tête, à s’y rendre pour rassurer les enseignants sur les dispositions prises pour leur sécurité.

Malgré tout, des enseignants de la Circonscription d’éducation de base de Diguel ont suspendu mercredi les cours pour  revendiquer une meilleure sécurisation de  cette zone frontalière du Mali, confrontée à la montée du terrorisme.

Selon une source jointe mercredi par l’Agence d’information du Burkina, ces enseignants de exigent une meilleure  sécurisation de la zone avant toute reprise des cours.
Une autre source contactée par l’AIB précise que certaines enseignantes ont préféré tout simplement rejoindre Djibo, laissant les classes fermées.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé