Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

SOCIETE

Cette mise au point de la police nationale est relative à la rumeur selon laquelle des policiers auraient brutalisé le proviseur du lycée d’un département de la province du Yagha, ce qui avait entrainé un mouvement d’humeur de certains de ses collègues de Sebba et de Mansila.


  «Dans le cadre de ses missions de contrôle frontalier, le poste de police frontière de Mansila a saisi hier matin des motos des mains d’individus. Les éléments dudit poste sont entrés en contact avec les services de douane de ladite localité aux fins de vérification. Cette vérification a permis de savoir non seulement qu’il s’agit de motos appartenant à un commerçant mais aussi de se rendre compte que ces engins sont rentrés sur le territoire national sans accomplir les formalités douanières prévues en la matière.

Le proviseur du lycée départemental, informé de ladite saisie, se présenta au poste de police afin de rentrer en possession de ces motos au motif qu’il s’agit de la propriété de son parti politique. Face au refus de restituer, s’en est suivi une altercation entre le proviseur et les éléments qui l’ont interpellé puis relaxé aussitôt.

La Police Nationale à travers ce communiqué tient à préciser que la procédure d’interpellation et de vérification s’est faite avec professionnalisme. Par conséquent, elle réfute les rumeurs laissant croire à une brutalité que les policiers auraient exercée sur la personne du proviseur. Les engins ont été remis à la douane de Sebba».

DCRP/Police Nationale

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé