Aujourd'hui,
URGENT
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»

SOCIETE

Cette mise au point de la police nationale est relative à la rumeur selon laquelle des policiers auraient brutalisé le proviseur du lycée d’un département de la province du Yagha, ce qui avait entrainé un mouvement d’humeur de certains de ses collègues de Sebba et de Mansila.


  «Dans le cadre de ses missions de contrôle frontalier, le poste de police frontière de Mansila a saisi hier matin des motos des mains d’individus. Les éléments dudit poste sont entrés en contact avec les services de douane de ladite localité aux fins de vérification. Cette vérification a permis de savoir non seulement qu’il s’agit de motos appartenant à un commerçant mais aussi de se rendre compte que ces engins sont rentrés sur le territoire national sans accomplir les formalités douanières prévues en la matière.

Le proviseur du lycée départemental, informé de ladite saisie, se présenta au poste de police afin de rentrer en possession de ces motos au motif qu’il s’agit de la propriété de son parti politique. Face au refus de restituer, s’en est suivi une altercation entre le proviseur et les éléments qui l’ont interpellé puis relaxé aussitôt.

La Police Nationale à travers ce communiqué tient à préciser que la procédure d’interpellation et de vérification s’est faite avec professionnalisme. Par conséquent, elle réfute les rumeurs laissant croire à une brutalité que les policiers auraient exercée sur la personne du proviseur. Les engins ont été remis à la douane de Sebba».

DCRP/Police Nationale

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé