Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

Le Syndicat national des agents des finances (Synafi) annonce une grève de 120 heures à compter du lundi 27 février 2017. Face aux hommes des médias ce jeudi 23 février, le Synafi s’est indigné du «non-respect» des engagements pris par les autorités du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement en vue de la satisfaction de sa plate-forme revendicative.

Selon l’Organisation non gouvernementale Amnesty international, «le Burkina Faso est l’un des pays au monde à avoir enregistré le taux le plus élevé de mariages précoces et forcés». C’est du moins ce qui ressort de son rapport 2016-2017 sur la situation des Droits humains dans le monde présenté à la presse ce mercredi 22 février 2017 à Ouagadougou.

Il est de toute évidence que l’essor de l’art dans l’espace public dans la sous région Ouest-africaine, est en partie dû au festival «Rendez-vous chez nous». Si l’ensemble des festivaliers étaient fascinés par ces représentations artistiques qui leur ont été servies lors de l’étape de Ougadougou, il n’en demeure pas moins que l’autre attraction, était le géant globe terrestre, recouvert de photos d’enfants des quatre coins du monde, installé en plein cœur de la place de la femme. Cette création s’inscrit dans le cadre du projet «Un monde plus juste».

L’archidiocèse de Ouagadougou en partenariat avec le groupe Bayard Afrique et les médias catholiques diocésains a présenté ce lundi 20 février 2017 à la presse, une offre de service mobile dénommée « Prières Catho Mobile ». Selon le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque  métropolitain de Ouagadougou qui a présidé cet échange avec la presse, « Prières Catho Mobile » permettra aux fidèles de recevoir chaque jour par SMS des prières et des brèves sur la vie de l’Eglise du Burkina et de celle universelle.

Les conférenciers avec au centre le coordonnateur de l’association des sinistrés de la SNC 2016 Jean Kaboré (Photo. SM)

Les victimes de l’incendie qui a eu lieu le 29 mars à la foire commerciale de la Semaine nationale de la culture (SNC), édition 2016, ont rencontré la presse dans la matinée du mardi 21 février 2017. Objectif : interpeller le gouvernement et prendre à témoin l’opinion publique à propos de leur dédommagement qui ne vient toujours pas, un an après.

La coordination des comités de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) des péages, était face à la presse ce mardi 21 février 2017, à la bourse du travail à Ouagadougou. Il était question à travers cette conférence de presse, de confirmer le maintien du mot d’ordre de grève et d’autre part de sonner la mobilisation à l’endroit de tous les agents des péages, sur toute l’étendue du territoire nationale.

Une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder) a été reçu ce mardi 21 février 2017 à Ouagadougou par l’Unité d’action syndicale. A l’ordre du jour, la présentation de la Coder et ses priorités.

Une vue des manifestants. (Photo SM)

Contre le projet de bornage du site d’un hôpital dans leur quartier, une partie de la population du secteur 33 de la ville de Bobo-Dioulasso a marché sur la mairie de l’arrondissement n° 4, dans la matinée du lundi 20 février 2017. Après une séance de discussion en plein air avec le maire Bakoné Millogo, les manifestants ont fini par accepter les explications de ce dernier qu’ils soupçonnaient pourtant de vouloir les déposséder de leurs parcelles.

La capitale du Burkina Faso abrite, du 3 au 7 mars 2017, le symposium international sur le dialogue des religions et des cultures. Placé sous le thème «Le dialogue interreligieux pour une éducation à la paix», ce symposium a pour objectif d’«harmoniser les différentes approches développées par les organisations et institutions internationales et régionales afin de donner une vision cohérente de la question».

La célébration du jubilé d’or de la paroisse Saint Pierre de Gounghin débutée en février 2016 a pris fin ce dimanche 19 février 2017 après une année pleine d’activités. Le clou des festivités a été la célébration eucharistique présidée ce dimanche par le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou. L’année jubilaire était placée sous le thème : «Avec Saint Pierre, bâtissons notre Eglise dans la communion».

Cinquante jours après le nouvel an, les Burkinabè restent anxieux quant à la situation sécuritaire de leur pays. Et pour cause! Après une année 2016 éprouvante, marquée par un regain des actions du grand banditisme et une montée en puissance des attaques terroristes, tout le monde aspire vivement à l’amélioration de la gestion des défis sécuritaires qui se posent au Burkina…

Les organisations syndicales membres du collectif syndical de la Confédération général du travail du Burkina (CGT-B), ont présenté le samedi 18 février 2017 à Ouagadougou, leurs vœux 2017 à Bassolma Bazié, secrétaire général de la CGT-B et par ailleurs porte parole du Collectif. Au cours de la cérémonie, les militants et militantes ont souhaité à leurs responsables «plus de santé et de morale en 2017  pour la poursuite de la lutte».

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé