Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

L’Association des coiffeurs et esthéticiens du Burkina Faso (ACEBF) était face à la presse ce jeudi 13 juillet 2017 à Ouagadougou. Au menu des échanges : présentation des activités de leur regroupement  et la participation des coiffeurs burkinabè à l’édition 2017 de Africanova, festival magnifiant la beauté à Abidjan du  8 au 10 septembre prochain. Les coiffeurs et esthéticiens burkinabè ne veulent plus qu’on considère leur métier comme une profession marginale. Pour ces derniers, être coiffeur ou esthéticien est un métier noble comme n’importe lequel.

Le 3 juin 2017, la famille d’Eddie Komboïgo avait été victime d’agression par un groupe d’individus à Samandin, un quartier de Ouagadougou où  Aristide Komboïgo, jeune frère d’Eddie Komboïgo fut blessé. Le Commissariat de police de l’Arrondissement de Nongr-Mâasom vient de démanteler ledit réseau suite à d’autres agressions.

Le taux d’admission au baccalauréat au Burkina Faso est en léger recul cette année par rapport à l’année dernière, selon les confidences faites par le ministre en charge de l’Enseignement secondaire et supérieur, Alkassoum Maïga.

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a tenu ce mercredi 12 juillet 2017 à Ouagadougou un atelier d’information à l’intention des secrétaires généraux des ministères et institutions burkinabè sur sa mission consultative. Objectif de cette rencontre : mieux faire connaitre la CCI-BF à travers ses attributions et activités ainsi que les prescriptions légales  qui lui confèrent le droit de donner son avis  sur les dispositions portant sur le commerce, l’industrie et les services.

Trois hommes ont échangé ce mercredi 12 juillet 2017 des tirs avec une patrouille de la police à Doumbala, dans la province de la Kossi, avant de prendre la fuite, selon l’Agence d’informations du Burkina.

A l’occasion de la célébration de son cinquantenaire, la Loterie nationale burkinabè (Lonab),  organise jusqu’en décembre prochain, en collaboration avec le Centre national de transfusion sanguine (CNTS), une vaste campagne de don de sang à son siège, dans les chefs-lieux des directions régionales et dans les Espaces course en direct (ECD). Le top de départ de cette opération a été donné ce mardi 11 juillet 2017 au siège de la Lonab à Ouagadougou par le premier responsable de la structure.

Des éléments de la police nationale affectés au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (Chu-Yo) ont saisi dans la soirée du lundi 10 juillet 2017, 9 cartons de produits pharmaceutiques des mains de 8 personnes. Selon les informations du service de communication de l’hôpital publiées sur sa page Facebook, les personnes ont été appréhendées alors qu’elles ressortaient du centre hospitalier avec lesdits produits en véhicule.

Le Mogho Naaba Baongo est nominé pour le «Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique». L’annonce a été faite par le président-fondateur du Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le dialogue (Cirid), Déo Hakizimana, en tournée à travers le continent pour informer et sensibiliser les autorités mais aussi la société civile sur le bien-fondé d’une telle initiative. Le samedi 8 juillet dernier à Ouagadougou, une délégation du Cirid, conduite par son président, a été reçue par le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry.

Les 3 et 4 juillet 2017, une vingtaine de journalistes ont assisté à Kaya à un atelier de partage initié et organisé par la Coalition nationale pour l’éducation pour tous au Burkina Faso. Durant 48 heures, les journalistes se sont familiarisé avec la politique nationale de l’éducation, la stratégie continentale de l’éducation et l’objectif 4 des Objectifs de développement durable (ODD) qui promeut une éducation inclusive et équitable de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous d’ici à  2030. Samuel Dembélé, président du Conseil d’administration de la Coalition nationale dans cet entretien qu’il a accordé à Fasozine, est revenu sur l’intérêt d’une telle session tout en décryptant les enjeux et la portée de l’atteinte d’une éducation inclusive et de qualité pour tous les Burkinabè.

Sept nouveaux gagnants au Pari mutuel urbain du Burkina Faso (PMU’B) font leur entrée dans la grande famille des multimillionnaires. Ce sont trois gagnants de 15 373 000 F CFA chacun, deux de 6 861 500 F CFA, un autre de 10 298 500 F CFA. Le gros de lot de ce cercle des parieurs est la somme de 48 846 500 F CFA décroché par un chauffeur. En marge de la cérémonie d’inauguration du premier CEG du village de Bassinko ce samedi 8 juillet 2017, la Loterie nationale burkinabè (Lonab) a procédé à la remise des lots aux gagnants dans ladite localité.

Soucieuse de répondre à sa mission sociale dans l’accompagnement du gouvernement pour la promotion socio-économique d’une éducation de qualité dans notre pays, la Loterie nationale burkinabè (Lonab) a décidé de doter la commune rurale de Bassinko d’un Collège d’enseignement général (CEG) afin de pallier au manque d’infrastructures scolaires dans l’arrondissement 8 de Ouagadougou. La cérémonie inaugurale de ce joyau flambant neuf, intervenue ce samedi 8 juillet 2017 dans ladite localité, en est la preuve palpable.

L’Institut africain de management (IAM Ouaga) met sur le marché burkinabè, 495 nouveaux diplômés dans différentes filières. Les 495 impétrants ont reçu leur parchemin le samedi 8 juillet 2017 à Ouagadougou au cours d’une cérémonie solennelle de sortie de promotion sous l’œil vigilant du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga, patron de la cérémonie.