Aujourd'hui,

Photo: DCPM/MATDSI

Une délégation des transporteurs et des chauffeurs routiers du Burkina Faso était face au ministre en charge  de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré, et son collègue des Transports, Souleymane Soulama, ce mardi 17 janvier 2017. Les échanges ont porté sur les tracasseries routières.

Photo: DCPM / Min Justice

Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René Bagoro, a reçu ce mardi 17 janvier 2017 à son cabinet, une délégation de l’association des clercs d’huissiers de justice du Burkina Faso.

Trois pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) que sont le Mali, le Niger et le Burkina Faso ont subi 257 attaques en 2016, selon un décompte du site «Long War Journal» repris par francetvinfo.fr. Soit une hausse de 150% par rapport à l’année précédente.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a accordé une audience à l’Association des familles victimes des attentats du Burkina Faso (AFVAB), dans la soirée du 16 janvier 2017 à Ouagadougou.

Un incendie à consumé le grand marché de Koupela (140km, Est) dans la nuit de dimanche à lundi, aux environs de 2h du matin, selon l'AIB.

La Radio Femina Fm a tenu ce samedi 14 janvier 2017 dans ses locaux sis à Ouagadougou la 7e édition de la Roue du Bonheur et de Femina solidarité. Ces actions caritatives annuelles visent à venir en aide aux jeunes enfants et femmes en détresse à travers le don de biens matériels  et financiers collectés durant l'année auprès des personnes de bonne volonté. Cette année, c'est l'association Kistaabsida qui vient en aide aux veuves et aux orphelins qui a bénéficié de la solidarité des sœurs Carine et Evelyne Salembéré, promotrices de la Radio.

Le 15 janvier 2016, le Burkina Faso a été frappé au cœur de sa capitale par une attaque terroriste. Cette attaque terroriste, perpétrée contre le café-restaurant «Capuccino», l’hôtel «Splendid» et le maquis-bar «Taxi brousse» a fait une trentaine de morts de diverses nationalités et plongé toute la nation dans un grand désarroi. Une année après, le peuple burkinabè, avec à sa tête le chef de l’Etat, Roch March Christian Kaboré, rend hommage à ces victimes.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 13 janvier 2017, la direction de la communication et des relations publiques des armées, fait part d’un incident survenu au nord du Burkina Faso et qui a coûté la vie à un individu. 

Une coalition d’organisations de la société civile avec comme chef de file, l'Association pour la promotion de la démocratie et la participation citoyenne (APDC), a organisé une marche de soutien aux Forces de défense et sécurité burkinabè ce vendredi 13 janvier 2017 à Ouagadougou. A l’occasion, les marcheurs ont remis un mémorandum au chef d’état-major général des armées.

Le centre-ville de la capitale burkinabè a été attaqué dans la soirée du 15 janvier 2016 par des assaillants. Un des commanditaires de l'attentat a envoyé un message au commando avec un numéro de téléphone syrien, a affirmé jeudi 12 janvier la procureure du Faso, Maïza Sérémé soulignant toutefois que le message ne provenait pas forcément de ce pays.

Le 15 janvier 2016, une attaque terroriste du restaurant Capuccino et du Splendid Hôtel de Ouagadougou faisait une trentaine de victimes. Un an après, le procureur du Faso, à travers ce communiqué, explique que l’enquête a permis l’inculpation de trois suspects qui sont actuellement en détention préventive.

15 janvier 2016-15 janvier 2017, cela fera bientôt un an que le couple Eliot a été enlevé à Djibo dans la province du Soum. A la veille de l’anniversaire de ce rapt suivi des attaques du restaurant le Capuccino et de l’hôtel Splendid, un collectif des Organisations de la société civile dénommée Collectif des OSC actives pour la commémoration de l’an I de l’enlèvement du couple Elliot, a animé une conférence de presse ce jeudi 12 janvier 2017 à Ouagadougou pour dénoncer le «mutisme» des autorités burkinabè sur ce dossier.

Des mots pour le dire...

Sondage

Au regard de la recrudescence des débrayages et menaces de grève, il faut vite conclure une trêve sociale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé