Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

Dans cette déclaration, l'empereur des mossés invite les populations burkinabè à mettre fin à la pratique de l'excision pour le bonheur et la santé des filles et des femmes.

La commune de Ouagadougou a reçu de l’ambassade du Japon au Burkina Faso à titre de don, un véhicule de lutte contre les incendies et divers autres matériels. Ces dons sont destinés à la Brigade nationale des Sapeurs-Pompiers (BNSP). La cérémonie de  remise officielle a eu lieu ce mardi 23 octobre 2018 à la mairie centrale  de Ouagadougou.

Comme à son habitude et dans le cadre de la journée nationale de liberté de la presse, le Centre national de presse Norbert Zongo a honoré la femme journaliste, à travers le prix de la meilleure journaliste. Pour cette édition 2018, tenue dans la soirée du samedi 20 octobre dernier, la palme est revenue à Emeline Zougmoré de la radio nationale.

En 2015, le régime de la transition adoptait quatre textes de lois régissant la presse. (Régime juridique de la presse écrite, de la presse en ligne, de la radiodiffusion sonore et télévisuelle et  l’accès à l’information publique). Malgré les avancées de ces lois avec la suppression des peines d’emprisonnements pour les délits de presse, elles comportent toujours des insuffisances. Raison pour laquelle, le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ) a décidé d’engager la réflexion le vendredi 19 octobre 2018 afin de recenser les insuffisances et de proposer in fine des corrections pour une amélioration de ces lois.

La question de l’assistance médicale en mer a été débattue au cours d’une session de formation le 16 octobre dernier à Abidjan par l’institut de sécurité maritime interrégional (ISMI).

Le Centre national de presse Norbert Zongo (CNPNZ) commémore chaque 20 octobre  depuis 1998, la journée nationale de la liberté de la presse. Cette année, elle est placée  sous le thème « terrorisme et accès à l’information ». Le cérémonial solennel s’est tenu ce samedi 20 octobre 2018 à Ouagadougou avec la présence du ministre en charge de la Communication.

Des individus armés ont attaqué le jeudi 18 octobre 2018 la brigade territoriale de gendarmerie de la ville de Djibo, (Province du Soum/Région du Sahel). Si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer du coté des gendarmes, on dénombre de dégâts matériels et l’évasion de plusieurs présumés terroristes qui étaient en garde à vue.

Le lancement de la campagne « Maintenant là, Norbert Zongo doit reposer en paix. Il faut justice» est intervenu le jeudi 19 octobre 2018 à Ouagadougou. Ladite campagne s’inscrit dans le cadre des célébrations des 20es anniversaires de la Journée nationale de la presse, du Centre national de presse Norbert Zongo et de l’assassinat de Norbert Zongo. Le lancement a été marqué par l’enregistrement de l’émission « Le club de presse », qui rendait hommage au journaliste assassiné le 13 décembre 1998 à Sapouy (Province du Ziro).

Image d'illustration

Ceci est message de la Coordination des élèves et étudiants burkinabè à l’occasion de la rentrée scolaire et académique 2018-2019.

La brigade de gendarmerie de Barani (Province de la Kossi/Région de la Boucle du Mouhoun) a été attaquée dans la nuit de ce mercredi 17 au jeudi 18 octobre 2018 par des individus armés non encore identifiés.

Dans cette  déclaration dite de « rentrée », l’Union générale des étudiants burkinabè (Ugeb) diagnostique les conditions d’études des étudiants dans ce contexte de reprise des activités académiques dans les universités publiques et privées du Burkina. Et selon son constat, « l’Etat s’est désengagé du secteur de l’éducation conformément aux injonctions des institutions financières internationales»

Chaque année, le 16 octobre est consacré comme la Journée Mondiale de l'Alimentation (JMA), qui célèbre la date de création de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en 1945. Cet évènement a été instauré afin de mieux faire prendre conscience au public de la nature du problème de la faim dans le monde. C’est également cet objectif que s’est assigné le Réseau de la Société Civile pour la Nutrition (RESONUT), pour un Burkina Faso exempt de faim et de malnutrition.