Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

Le vendredi 23 février 2018 à Ouagadougou face à la presse, le directeur des enquêtes douanières a annoncé la saisie de quatre tonnes de chanvres indiens dissimulés dans des caches aménagées d’un camion. Cette saisie a été possible par l’interception d’un camion le 17 février dernier par les services douaniers. Cette saisie porte à 15,38 tonnes la quantité de drogue saisie par les forces de sécurité burkinabè sur la période allant d’octobre 2017 au 17 février 2018.

Selon ce communiqué de la division de la communication et des relations publiques de la police nationale, le directeur provincial de la police nationale de Ziro (Région du Centre Ouest) a été suspendu de ses fonctions et placé sous mandat de dépôt suites à "des faits d’atteinte avérée aux bonnes mœurs" sans autre précision. Le présumé coupable avait été suspendu à titre conservatoire et mis à la disposition de la justice. C'est dans la soirée du 22 février 2018 qu'il a été placé sous mandat de dépôt par la justice selon ledit communiqué.

Les villages de Nabitinga, Ouitinga, Golmidou et Sandogo, dans la commune de Boussé, ont bénéficié d’un don de forages de la part de l’Ambassade du Japon au Burkina Faso. C’est le fruit d’un partenariat avec l’Association « La Graine » présidée par Mme Odile DIABRE/OUEDRAOGO. 

Suite au Cambriolage du magasin de l'Agence nationale de la radioprotection et de sûreté nucléaire (ANRSN), une jauge radioactive pouvant causer des lésions irréversibles à toute personne en contact avec cet appareil a été emportée, selon ce communiqué de la gendarmerie nationale.

Le procès de 12 personnes, accusées d’avoir organisé en fin janvier, une violente fronde en rapport avec les limites de la forêt classée de Tapoa-Boopo, s’est ouvert mercredi matin au Tribunal de Grande instance de Fada N’Gourma (Est), selon l’AIB.

La Société nationale de gestion du stock de sécurité alimentaire (Sonagess) était face à la presse ce mardi 20 février 2018. Au cours de cette rencontre, les responsables de la structure ont rendu public le bilan et les perspectives liées à la sécurité alimentaire. Lesdites conclusions sont issues d’un atelier tenu les 16 et 17 janvier dernier. 

La chefferie traditionnelle des Bobo mandarè fait désormais partie des heureux bénéficiaires de la Loterie nationale burkinabè (Lonab). Samedi 17 février 2018, l’institution a offert du matériel musical à sa majesté Sidiki Sanou. En plus du cadeau offert à la cour royale, la Lonab a remis plus de 57 millions de francs CFA à un gagnant du PMU’B.

La Coalition nationale pour l’Education pour Tous au Burkina Faso (CN-EPT/BF) a tenu le samedi 17 février 2018 à Manga, (Région du Centre Sud) un forum national de la société civile portant sur l’appropriation de l’Objectif 4 des Objectifs de développement durable (ODD). Ledit objectif est intitulé : « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». Ladite activité avait donc pour objectif de donner de plus amples informations sur les enjeux dudit objectif.

La semaine dernière, une vidéo à caractère pornographique a circulé sur les réseaux sociaux, montrant l'agression d'une jeune lycéenne burkinabè du lycée Aurore sis à la Patte d’Oie dans la ville de Ouagadougou par un groupe d'hommes. Dans cette déclaration, l’association Mys’tic dénonce avec la plus grande énergie cet acte «ignoble» et souhaite que les droits de la victime supposée soient pleinement respectés.

Selon ce communiqué du Procureur du Faso, les auteurs du viol présumé d’une lycéenne sont en garde à vue et des auditions sont en cours pour situer les responsabilités.

Mahamadi Zango, assistant de police et membre du Groupement des Compagnies républicaines de sécurité de la ville de Fada N’Gourma, tué le 13 février 2018, a été porté en terre ce vendredi 16 février au cimetière de Gounghin. A 37 ans, il a été arraché à l’affection des siens alors qu’il était en mission de sécurisation à Natiaboani, à environ 60 km de Fada N’Gourma aux côté de ses frères d’arme. Les honneurs militaires ont été rendus à  ce «vaillant soldat, tombé les armes à la main».

Le ministère de la Femme réagit par le biais de ce communiqué à la vidéo circulant sur les réseaux sociaux et dans laquelle on aperçoit une jeune fille se faire violer par des garçons.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé