Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

La gendarmerie nationale a procédé, ce jeudi 23 février 2017 au camp Paspanga de Ouagadougou, à la remise de décorations à leurs personnels au titre de l’année 2016. Au total, 593 militaires de la gendarmerie (soldats de rang, sous officiers et officiers) ont reçu leur médaille au cours d’un cérémonial présidé par le Chef d’Etat major de la gendarmerie nationale, le Colonel-Major Tuandaba Coulibaly.

Le Syndicat national des agents des finances (Synafi) annonce une grève de 120 heures à compter du lundi 27 février 2017. Face aux hommes des médias ce jeudi 23 février, le Synafi s’est indigné du «non-respect» des engagements pris par les autorités du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement en vue de la satisfaction de sa plate-forme revendicative.

Selon l’Organisation non gouvernementale Amnesty international, «le Burkina Faso est l’un des pays au monde à avoir enregistré le taux le plus élevé de mariages précoces et forcés». C’est du moins ce qui ressort de son rapport 2016-2017 sur la situation des Droits humains dans le monde présenté à la presse ce mercredi 22 février 2017 à Ouagadougou.

Il est de toute évidence que l’essor de l’art dans l’espace public dans la sous région Ouest-africaine, est en partie dû au festival «Rendez-vous chez nous». Si l’ensemble des festivaliers étaient fascinés par ces représentations artistiques qui leur ont été servies lors de l’étape de Ougadougou, il n’en demeure pas moins que l’autre attraction, était le géant globe terrestre, recouvert de photos d’enfants des quatre coins du monde, installé en plein cœur de la place de la femme. Cette création s’inscrit dans le cadre du projet «Un monde plus juste».

L’archidiocèse de Ouagadougou en partenariat avec le groupe Bayard Afrique et les médias catholiques diocésains a présenté ce lundi 20 février 2017 à la presse, une offre de service mobile dénommée « Prières Catho Mobile ». Selon le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque  métropolitain de Ouagadougou qui a présidé cet échange avec la presse, « Prières Catho Mobile » permettra aux fidèles de recevoir chaque jour par SMS des prières et des brèves sur la vie de l’Eglise du Burkina et de celle universelle.

Les conférenciers avec au centre le coordonnateur de l’association des sinistrés de la SNC 2016 Jean Kaboré (Photo. SM)

Les victimes de l’incendie qui a eu lieu le 29 mars à la foire commerciale de la Semaine nationale de la culture (SNC), édition 2016, ont rencontré la presse dans la matinée du mardi 21 février 2017. Objectif : interpeller le gouvernement et prendre à témoin l’opinion publique à propos de leur dédommagement qui ne vient toujours pas, un an après.

La coordination des comités de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) des péages, était face à la presse ce mardi 21 février 2017, à la bourse du travail à Ouagadougou. Il était question à travers cette conférence de presse, de confirmer le maintien du mot d’ordre de grève et d’autre part de sonner la mobilisation à l’endroit de tous les agents des péages, sur toute l’étendue du territoire nationale.

Une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder) a été reçu ce mardi 21 février 2017 à Ouagadougou par l’Unité d’action syndicale. A l’ordre du jour, la présentation de la Coder et ses priorités.

Une vue des manifestants. (Photo SM)

Contre le projet de bornage du site d’un hôpital dans leur quartier, une partie de la population du secteur 33 de la ville de Bobo-Dioulasso a marché sur la mairie de l’arrondissement n° 4, dans la matinée du lundi 20 février 2017. Après une séance de discussion en plein air avec le maire Bakoné Millogo, les manifestants ont fini par accepter les explications de ce dernier qu’ils soupçonnaient pourtant de vouloir les déposséder de leurs parcelles.

La capitale du Burkina Faso abrite, du 3 au 7 mars 2017, le symposium international sur le dialogue des religions et des cultures. Placé sous le thème «Le dialogue interreligieux pour une éducation à la paix», ce symposium a pour objectif d’«harmoniser les différentes approches développées par les organisations et institutions internationales et régionales afin de donner une vision cohérente de la question».

La célébration du jubilé d’or de la paroisse Saint Pierre de Gounghin débutée en février 2016 a pris fin ce dimanche 19 février 2017 après une année pleine d’activités. Le clou des festivités a été la célébration eucharistique présidée ce dimanche par le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou. L’année jubilaire était placée sous le thème : «Avec Saint Pierre, bâtissons notre Eglise dans la communion».

Cinquante jours après le nouvel an, les Burkinabè restent anxieux quant à la situation sécuritaire de leur pays. Et pour cause! Après une année 2016 éprouvante, marquée par un regain des actions du grand banditisme et une montée en puissance des attaques terroristes, tout le monde aspire vivement à l’amélioration de la gestion des défis sécuritaires qui se posent au Burkina…

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé