Aujourd'hui,
URGENT
Liberia: la présidente sortante, Ellen Sirleaf exclue pour avoir «violé la Constitution du parti» (RFI)
Djibo: les populations ont marché pour exiger la libération du Dr Ken Elliot enlevé il y a deux ans de cela 
Burkina: La direction des impôts devra mobiliser la somme de 918 milliards de F CFA au profit du budget de l'Etat
Burkina: 200 individus interpellés, 33 toujours détenus à l'issue d'opérations militaires anti-terroristes menées au nord (Armée)  
Politique: le CDP souhaite un retour «sans arrangement souterrain» de Blaise Compaoré ( Achille Tapsoba)
Burkina: Le 7e congrès ordinaire du CDP se tiendra au cours de l'année 2018 (directoire) 
Burkina: Le pool bancaire international accorde un prêt de plus de 42 milliards de FCFA à la Sofitex pour la saison cotonnière 2017-2018
Mali: une attaque suicide a visé les troupes de la force Barkhane dans la région de Menaka, trois blessés dont un gravement touché(RFI)
Burkina: Trois civils interpellés et incarcérés à la Maca dans l'affaire de déstabilisation du pouvoir par le Colonel Auguste Dénise Barry
Football: le contrat du sélectionneur des Étalons Paulo Duarte prolongé jusqu'en juillet 2019 (FBF)

Coris Bank International (CBI), « la Banque Autrement », dans le cadre de la consolidation de son action citoyenne, a offert  1 000 chasubles de sécurité d’une valeur de 2 millions de FCFA aux Volontaires adjoints de sécurité (VADS). Le cérémonial de remise a eu lieu ce mardi 23 août 2016 au siège de la direction générale de la Police nationale, à Ouagadougou. C’est devant quelques-uns des heureux bénéficiaires, que le directeur général de Coris Holding, Emmanuel Sawadogo, a procédé à la remise symbolique des chasubles au directeur général adjoint de la police nationale, Noraogo Ousmane Sawadogo.

Le ministère en charge de l’Education nationale n’a pas remis 500 000 FCFA à des responsables syndicaux pour les corrompre, mais pour les soutenir. C’est la teneur de ce communiqué de presse, qui prend à contrepied les informations véhiculées par des médias.

Dans cette déclaration, la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) donne son avis sur les récentes taxes instaurées par le gouvernement.  Constatant que les Burkinabè croulent déjà sous le poids de nombreuses taxes, la CCVC estime que le gouvernement aurait dû se tourner vers ceux qui se sont enrichis illégalement.

Le Conseil régional de l’Ordre des médecins de Ouagadougou, dans le cadre de ses activités d’assainissement de la profession de médecin, a débusqué le sieur Yacouba Ouédraogo qui aurait usurpé le titre de docteur en médecine. Le procureur du Faso a été saisi de l’affaire et une information judiciaire a été ouverte. Il a comparu ce vendredi 19 août 2016 devant le tribunal de grande instance de Ouagadougou pour usurpation du titre de docteur en médecine sans en remplir les conditions définies par la loi. A l’issue de l’audience, le procureur a requis une peine d’emprisonnement de deux mois contre sieur O. Le verdict sera prononcé le vendredi 19 août 2016 prochain.

C’est finalement ce mercredi 17 août 2016 que les conseillers de la commune rurale de Sabcé (15 km de Kongoussi) se sont réunis pour effectuer la mise en place du bureau du conseil municipal. Cette installation intervient après qu’elle ait été à l’origine interrompue le 20 juin dernier par les militants du Nouveau temps pour la démocratie. Cette fois-ci, c’est sous haute surveillance policière et sans les conseillers du Nouveau temps pour la démocratie (NTD), que les élections se sont déroulées,  rapporte l’Agence d’information du Burkina.

Ce mercredi 17 août 2016 marquait le départ de la caravane « Société civile et intégration régionale ». Cette initiative de l’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) vise « à jeter un pont entre les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur afin de bâtir une nation prospère et ouverte au monde ». 

L’assistant de Police, Oumarou Zongo, en service au commissariat central de police de Ouagadougou (CCPO), renversé par un usager ayant refusé de marquer l’arrêt au feu tricolore, le mercredi 17 août 2016, a regagné son domicile, après un séjour de quelques heures au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Nous lui avons rendu visite ce 18 août 2016.

Le match international amical entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, qui devait se jouer le 6 septembre 2016, n’aura plus lieu. Selon la Fédération burkinabè de Football (FBF), cette annulation est due à la déprogrammation du match Burkina – Botswana comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017. Ce match des éliminatoires initialement prévu le samedi 3 septembre a été repoussé au dimanche 4 septembre à partir de 18 heures au stade du 4-Aout.

«Pour une reconfiguration du système éducatif du Burkina Faso en phase avec les défis de son développement», c’est sous ce thème que se tiennent les travaux de la convention nationale des universitaires et experts associés du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP-parti au pouvoir). L’objectif est de parvenir à une réappropriation dudit système, comme le souligne le professeur Jean Marie Dipama, coordonnateur des universitaires et experts associés du MPP. Présent à la cérémonie d’ouverture ce 19 août 2016, à Ouagadougou, Salifou Diallo, le président de l’Assemblée nationale, a traduit toute la reconnaissance de son parti face à une telle initiative, dans la mesure où « le Burkina Faso a mal à son école ».

Les Jeux Olympiques de Rio n’ont pas été fructueux pour le Burkina faso. La 31ème édition des Olympiades s’est une nouvelle fois soldée par un fiasco pour les ambassadeurs du sport burkinabè.

La Police Nationale a saisi le 19 août 2016, environ trente 30 tonnes de poulets avariés, à la Gare de l’Est de Ouagadougou.
Selon le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, qui s’est rendu sur les lieux, « deux véhicules d’immatriculation étrangère ont refusé d’obtempérer au contrôle de la Police et ont été poursuivis jusqu’à la gare de l’Est. Après vérification, il a été découvert, que lesdits véhicules transportaient des poulets impropres à la consommation. Aussi, il y avait des entrepôts dans cette gare où des poulets sont conservés dans des congélateurs».