Aujourd'hui,

La police nationale a saisi 2,850 tonnes de pétards lors d’opérations qui se sont déroulées dans la nuit du 2 au 3 décembre. Deux personnes ont aussi été interpellées, selon un bilan dressé ce samedi 3 décembre 2016 lors d’un point de presse par le commissaire central de la ville de Ouagadougou, Irnou Kambiré.

 

La brigade de recherches de Gendarmerie de Ouagadougou a animé un point de presse ce jeudi 1er décembre 2016. Il portait sur le démantèlement d’un réseau d’escrocs de  numéraires. C’est une bande de trois personnes, dont une serait en fuite, qui opérait à travers les réseaux d’Airtel money.

Des agents de la commune à la voirie municipale ont marché ce vendredi 9 décembre 2016 contre les agents du Trésor public de Bobo-Dioulasso qui menacent de bloquer les salaires des agents des collectivités si toutefois la commune ne revoit pas leur prime d’encouragement à la hausse, rapporte radio Omega.

 

Après de nombreuses manifestations, notamment des grèves, le syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic), a marqué une halte afin de faire le point sur leur lutte pour améliorer leurs conditions de vie et de travail. Les agents des médias publics estiment qu’en dépit de quelques avancées, on est encore loin de parler d’une résolution totale de leurs préoccupations. Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse mercredi 7 décembre 2016, au centre national de presse Norbert Zongo de Ouagadougou.

La ville de Kaya va abriter le 11 décembre prochain le 56e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso. Si les préparatifs vont bon train dans la capitale de la Région du Centre Nord, un constat se dégage dans la cité : la pénurie répétée d’eau courante depuis plus de dix mois. Quelle est la situation réelle de l’accessibilité de l’eau dans cette ville hôte du 11 décembre ? Cette interrogation a trouvé réponse au cours du séjour à Kaya d’une équipe de journalistes dont les organes sont membres de l’Alliance Fas’eau du 4 au 6 décembre 2016.

Au total, 980 ont été décorés ce 8 décembre 2016 à la présidence du Faso. 479 ont été fait Chevaliers de l’ordre national et 501 Chevaliers de l’ordre du mérite. Le directeur général de Fasozine, Serge Mathias Tomondji,  a été élevé au rang de chevalier de l’ordre du mérite. A la grande joie du personnel.

Ceci est une déclaration du Chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso sur les violences dans l’arrondissement 8 de Ouagadougou. Au cours de ces violences, des biens et domiciles appartenant à des opposants ont été incendiés par des militants supposés du parti au pouvoir.

En marge de ses 48 heures de grève, le Syndicat des travailleurs de l’Action sociale (Syntas) a animé une conférence sur « la défense des acquis de l’insurrection populaire » ce mercredi 7 décembre 2016 à la bourse du travail de Ouagadougou. A l’occasion, le secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina Faso (CGT-B), Bassolma Bazié, est revenu sur les sujets brulants de l’actualité nationale.

Dans le cadre des activités commémoratives des dix ans du décès du professeur Joseph Ki-Zerbo un ouvrage collectif de chercheurs, dédié à la pensée du défunt professeur, a été présenté mardi 6 décembre à Ouagadougou.

Les ex travailleurs de la mine de Poura, ex Soremib, ne comprennent pas qu’ « avant même la fin de la réhabilitation de ladite mine financée à hauteur de 7 milliards de FCFA par l’Union européenne, il soit procédé à sa fermeture qui a abouti à jeter tous les travailleurs dans la rue sans aucune indemnisation ». Ils ont animé une conférence de presse ce mercredi 7 décembre 2016 à la bourse du travail de Ouagadougou pour «exiger que les responsabilités soient situées et que les problèmes sociaux restés en suspens soient résolus».

Depuis le mois d’octobre 2016, la ville de Ouagadougou connait une épidémie de Dengue. Cette  maladie est causée par un virus qui est transmis aux humains par des piqûres de moustiques infectés. 

Réunis en séance plénière à huis clos dans l’après midi du mardi 6 décembre 2016, les députés ont examiné la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Salifou Sawadogo. A l’issue d’un vote au bulletin secret, les députés ont autorisé, par 86 Pour et 33 Contre, 00 Abstention, 4 bulletins nuls, la levée de l’immunité parlementaire du mis en cause par la justice militaire dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015.