Aujourd'hui,

Dans le souci de mieux opérationnaliser les forces de sécurité, le gouvernement a mis à la disposition de la Police nationale des moyens roulants.

Le Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique (SYNAGRH) observe un arrêt de travail de 72 heures à compter de ce mercredi 15 mars 2017 de 7h à 12h. Le syndicat entend «enchainer» avec une grève de 72 heures la semaine prochaine voire une suspension de leur participation aux traitements de carrière des agents si rien n’est fait.

Une quarantaine de dossiers ont été enregistrés par la commission d’enquête sur les allégations de manquements à l’éthique et à la déontologie par des magistrats, mise en place par le Conseil Supérieur de la Magistrature, selon ce communiqué du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). La commission informe par ailleurs les citoyens qu’ils ont jusqu’au 23 mars 2017 pour lui dénoncer des faits susceptibles de faire l’objet d’investigations de sa part.

Les conclusions du symposium international sur le dialogue des religions et des cultures tenu à Ouagadougou du 3 au 7 février 2017 ont été rendues publiques ce mercredi 15 mars. Selon les organisateurs, le symposium a été une réussite de par l’aréopage de personnalités présentes et la diversité de leurs origines.

L’école B de Baraboulé, localité située à 30 km de la ville de Djibo, province du Soum (Région du Sahel) a pris feu hier mardi 14 mars 2017. Selon des informations des autorités locales et des habitants, ce sont les quatre classes de cette école sous paillote qui auraient été consumés par les flammes dans la nuit.

Le Syndicat des travailleurs de la Santé humaine et animale (Syntsha) était face à la presse ce mardi 14 mars 2017. Ce point de presse avait pour objectif d’expliquer aux journalistes les grandes lignes du protocole d’accord signé hier lundi entre leur syndicat et le gouvernement. Pour les responsables du Syntsha, ce protocole d’accord n’est pas synonyme de trêve.

Le Syndicat national des agents du ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Synamica) observe depuis ce lundi 13 mars 2017, une grève de 120 heures (5 jours) pour protester contre la remise en cause par le gouvernement des termes du protocole d’accord trouvé entre les deux parties en janvier dernier. Ce débrayage fait suite à un sit-in, de 72 h, tenu en février dernier et d’une grève de même durée en début mars (1er au 3 mars 2017).

Une mission gouvernementale composée du Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité, Simon Compaoré et son collègue du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat, Stéphane Sanou, s’est rendue le mardi 14 mars 2017 au marché de Nioko 2, situé à la périphérie de la capitale sur l’axe Ouagadougou-Kaya. La délégation conduite par le Ministre d’Etat, Simon Compaoré, est allée témoigner la compassion du gouvernement aux sinistrés de l’incendie du marché survenu dans la matinée du vendredi 10 mars 2017.

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) lève son mot d’ordre de grève annoncé pour ce mardi 14 mars 2017. C’est du moins ce qui résulte de la rencontre tenue ce lundi 13 mars 2017, entre le syndicat et le gouvernement. Selon le Syntsha, «le gouvernement a pris en compte l’ensemble des points constituant la plateforme revendicative».

Le premier Salon africain de la radio (SAR) se tiendra du 9 au 11 juin 2017 au Centre international de conférence de Ouaga 2000, à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso.  Plateforme relationnelle efficace qui vise à rassembler responsables et professionnels de la radio, le SAR se veut le plus important espace d’échanges et de communication dans ce domaine et accueillera, pendant trois jours, studios, chaines de radios, producteurs et fournisseurs de programmes, journalistes et animateurs.

2- Le DG de la Lonab (en chemise kaki) sur le site du complexe. (Ph. SM)

Le directeur général de la Loterie nationale du Burkina (Lonab), Lucien Carama, a séjourné à Bobo-Dioulasso le samedi 11 mars 2017. Il y est allé pour  une série de visites d’infrastructures que la Lonab est en train de réaliser au bénéfice de la population et dont un bâtiment R+2 d’une valeur de plus de 500 millions de FCFA au profit de l’université polytechnique de Bobo.