Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

Au total, 980 ont été décorés ce 8 décembre 2016 à la présidence du Faso. 479 ont été fait Chevaliers de l’ordre national et 501 Chevaliers de l’ordre du mérite. Le directeur général de Fasozine, Serge Mathias Tomondji,  a été élevé au rang de chevalier de l’ordre du mérite. A la grande joie du personnel.

Ceci est une déclaration du Chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso sur les violences dans l’arrondissement 8 de Ouagadougou. Au cours de ces violences, des biens et domiciles appartenant à des opposants ont été incendiés par des militants supposés du parti au pouvoir.

En marge de ses 48 heures de grève, le Syndicat des travailleurs de l’Action sociale (Syntas) a animé une conférence sur « la défense des acquis de l’insurrection populaire » ce mercredi 7 décembre 2016 à la bourse du travail de Ouagadougou. A l’occasion, le secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina Faso (CGT-B), Bassolma Bazié, est revenu sur les sujets brulants de l’actualité nationale.

Dans le cadre des activités commémoratives des dix ans du décès du professeur Joseph Ki-Zerbo un ouvrage collectif de chercheurs, dédié à la pensée du défunt professeur, a été présenté mardi 6 décembre à Ouagadougou.

Les ex travailleurs de la mine de Poura, ex Soremib, ne comprennent pas qu’ « avant même la fin de la réhabilitation de ladite mine financée à hauteur de 7 milliards de FCFA par l’Union européenne, il soit procédé à sa fermeture qui a abouti à jeter tous les travailleurs dans la rue sans aucune indemnisation ». Ils ont animé une conférence de presse ce mercredi 7 décembre 2016 à la bourse du travail de Ouagadougou pour «exiger que les responsabilités soient situées et que les problèmes sociaux restés en suspens soient résolus».

Depuis le mois d’octobre 2016, la ville de Ouagadougou connait une épidémie de Dengue. Cette  maladie est causée par un virus qui est transmis aux humains par des piqûres de moustiques infectés. 

Réunis en séance plénière à huis clos dans l’après midi du mardi 6 décembre 2016, les députés ont examiné la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Salifou Sawadogo. A l’issue d’un vote au bulletin secret, les députés ont autorisé, par 86 Pour et 33 Contre, 00 Abstention, 4 bulletins nuls, la levée de l’immunité parlementaire du mis en cause par la justice militaire dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015.

Un homme de 28 ans déféré devant la justice en juillet dernier a écopé de dix ans de prison ferme début décembre, a annoncé ce mardi le Parquet près le tribunal de grande instance de Ouagadougou sur sa page Facebook. Cela, grâce à l’adoption de la loi n°061-2015 qui permet à la justice d’être plus efficace dans la répression. Lisez plutôt.

Le Burkina Faso commémore ce dimanche 11 décembre 2016 le 56ème anniversaire de son accession à l’indépendance, sous le thème «Démocratie, défis sécuritaires et progrès économique et social». Cette célébration est un moment de souvenir et d’hommage à toutes les filles et les fils du pays qui ont sacrifié leur vie pour la liberté, mais également un moment d’engagement individuel et collectif, pour faire du Burkina Faso un havre de paix, une terre de solidarité et de fraternité.

Dans cette tribune, Cheick Kanté, le Représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, appelle l’ensemble des acteurs autour du financement du Programme national de développement économique et social (PNDES).

Ce samedi 5 décembre 2016, l’Association Faso Japon Solidarité (Afajaps) a procédé à la remise d’attestations de fin de formation au système 5S Kaizen à 21 élèves du Complexe Scolaire Ste Famille de Pissy à Ouagadougou. Cet acte, mené avec la collaboration de l’ambassade du Japon au Burkina Faso, marquait par la même occasion la clôture de cette première étape de l’implantation au Burkina Faso de ce concept nippon.

C’est assurément une bonne nouvelle pour le Burkina Faso, à la veille de la conférence des bailleurs de fonds qui s’ouvre ce 7 décembre à Paris dans le cadre du financement du Plan national pour le développement économique et social. Dans un communiqué rendu public le 5 décembre, l’agence de notation Standard and Poor’s reste optimiste quant à l’avenir économique du «pays des Hommes intègres».

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé