Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

POLITIQUE

La tombe de l’étudiant en médecine, Boukary Dabo, disparu en mai 1990, a été localisée aux encablures de la ville de Pô, selon une annonce faite ce mardi par un des avocats qui suit le dossier.

De retour de la ville de Pô où il est allé constater de visu ladite tombe, Me Bénéwendé Sankara, l’un des avocats de la famille du défunt, a indiqué que «la supposée tombe de Boukary Dabo est quelque part non loin de la frontière du Ghana voisin». «C’est une tombe qui a résisté à 27 ans d’intempéries mais avec les traces qui ne peuvent pas disparaitre, il peut être retrouvé à tout moment», a ajouté l’avocat. Pour Me Sankara, «il faut avoir confiance en la justice burkinabè et attendre le bout du tunnel».

L’étudiant en médecine a été interpellé en  mai 1990 par des militaires en plein remous à l’université de Ouagadougou. Depuis lors, il n’a plus jamais été revu. Le 9 janvier 2017, un pas vers la manifestation de la vérité a été franchi avec l’inculpation  du colonel Mamadou Bamba par le tribunal militaire dans le cadre de ce dossier.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé