Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Porte-parole du Gouvernement, Jean Emmanuel Ouédraogo, a fait le point à l’issue des travaux du Conseil. Il était accompagné du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Boukaré ZOUNGRANA et du ministre de la Santé et d’l’Hygiène publique, Robert Lucien Jean-Claude KARGOUGOU.

Le Conseil a adopté un décret portant rémunération du Chef de l’Etat, du Premier ministre,  des Présidents d’institution et des membres du Gouvernement. « A ce niveau, le Conseil des ministres a décidé de l’abrogation du décret d'avril 2022. Cette abrogation consacre le retour aux dispositions du décret de 2008 », a déclaré le Porte-parole du Gouvernement.

« Nonobstant les dispositions de ce décret 2008, le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a décidé de garder son salaire de Capitaine », a soutenu le Porte-parole du Gouvernement qui a souligné que le Chef de l’Etat a pris cette décision pour « montrer cet esprit de sacrifice qui doit habiter chacun des Burkinabè dans la situation actuelle de notre pays ». 

Dans cette même dynamique, les ministres ont également décidé de consacrer 50% de leurs salaires du mois de novembre à la Caisse nationale de solidarité au profit des personnes en difficulté notamment les personnes déplacées internes.

Outre ce décret, plusieurs autres ont été adoptés au cours de ce Conseil. Il s’agit entre autres du décret portant statut des Volontaires pour la défense et de la patrie (VDP), du décret portant création d’une brigade pour les VDP, du décret portant statut particulier du Laboratoire national de santé publique qui devient Agence nationale de sécurité sanitaire de l’environnement, de l'alimentation et du travail, du décret portant approbation d’un marché pour la construction d’infrastructures sanitaires dans la région des Hauts- Bassins. 

Selon le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Boukaré ZOUNGRANA, l’adoption des décrets relatifs aux VDP répond à la nécessité de s’adapter au changement de concept d’emploi des VDP. « Ces deux décrets permettront aux VDP d’accomplir leurs missions dans de bonnes conditions », a indiqué le ministre en charge de la sécurité.

Pour le ministre en charge de la Santé, Robert Lucien Jean-Claude KARGOUGOU, l’adoption du décret portant statut particulier de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’environnement, de l’alimentation et du travail va permettre à cette Agence de se conformer à la réglementation et surtout de contrôler la sécurité sanitaire des aliments, de l’environnement au profit des populations.

Au cours de ce Conseil, le ministre en charge de la santé a également fait le point sur l’évolution de la situation au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo où des agents avaient été agressés la semaine dernière.

Tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés, « le Conseil a salué la résilience des agents de santé et aussi le caractère collaboratif des partenaires sociaux et des ordres professionnels avec lesquelles des concertations ont eu lieu dans la perspective d’adopter des mesures urgentes pour prévenir la survenue de telles situations », a soutenu le ministre KARGOUGOU. 

Direction de la Communication de la Présidence du Faso