Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Premier ministre était ce samedi après-midi au domicile du Président de la Communauté musulmane, El hadj Moussa Koanda. En ce jour 09 juillet 2022 oú les fidèles musulmans célèbrent la fête de Tabaski, Albert Ouédraogo est allé adresser ses vœux de bonne fête, à l'ensemble de la communauté musulmane de notre pays. Une démarche, première du genre, saluée par l'hôte du jour, qui était entouré de quelques membres de son bureau. 

C'est un accueil chaleureux qui été réservé au Premier ministre par la délégation du bureau de la communauté musulmane, conduite par son premier responsable El hadj Moussa Koanda. En effectuant ce déplacement du domicile du Président de la communauté musulmane, le Chef du Gouvernement a voulu, tout d'abord, traduire sa solidarité envers cette communauté et lui exprimer ses voeux de bonne fête. 

Albert Ouédraogo a également réitéré les remerciements des plus hautes autorités à la communauté musulmane, pour les multiples actions et les prières en faveur de la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble, surtout en ces moments difficiles dans l’histoire de notre pays. "Je voudrais remercier tous les fidèles musulmans pour les prières et les bénédictions en faveur de la paix et du vivre-ensemble. Aujourd'hui, c'est la fête de Tabaski, mais j'ai vu les autres communautés se mobiliser à leurs côtés, au moment de la prière, mais aussi à travers les visites effectuées pour partager les repas avec eux", s'est réjoui le Premier ministre. Pour le Chef du Gouvernement, notre pays dispose d'un socle sur lequel reposent des valeurs essentielles pour renforcer la cohésion sociale, le développement et le bien-être des Burkinabè. C'est pourquoi a-t-il dit, il est important que nous puissions travailler à les consolider. 

En ce jour où les fidèles musulmans célèbrent l’Aïd el Kébîr, certains Burkinabè séjournent actuellement à la Mecque, pour le pèlerinage, un des piliers de l’Islam. A leur endroit, le Premier ministre a souhaité « bon retour et que Allah puisse exaucer leurs prières pour eux-mêmes et pour le Burkina Faso». Il a enfin remercié ses hôtes pour l'accueil et la richesse des échanges. 

Cette démarche a été appréciée à sa juste valeur par le bureau de la communauté musulmane qui la considère comme une marque de considération. En accueillant cet-après midi le Chef du Gouvernement, il s’est dit honoré, car c’est la première fois qu’un Premier ministre se rend au domicile d’un président de la communauté musulmane, pour lui souhaiter une bonne fête et partant à tous les fidèles musulmans. Alors, il a remercié le Premier ministre au nom de tous les musulmans du Burkina Faso, pour cette marque de considération qui sera d’ailleurs relayée selon lui, auprès de tous les musulmans du Burkina Faso. El hadj Moussa Koanda a aussi émis le vœu que la paix et la sécurité reviennent au Faso, afin que tous les Burkinabè puissent vivre en parfaite harmonie et dans la quiétude.  

En rappel, El hadj Moussa Koanda a officiellement pris le bâton de commandement de la communauté musulmane, le 18 juin dernier, en présence du Premier ministre, Albert Ouédraogo. Il a placé son mandat sous le sceau de l’unité retrouvée au sein de cette importante communauté religieuse au Burkina Faso.

DCRP/Primature