Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Après l’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale le 07 avril 2022, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité ,le Colonel-Major Omer BATIONO est allé, en milieu de journée du  08 avril 2022, à la rencontre du commandement de la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) sise au quartier PETIT-PARIS (Gounghin).

Cette rencontre avec les hommes et les femmes de la Police Nationale a pour but de recueillir les préoccupations de la hiérarchie et de la troupe et de les galvaniser dans leurs missions de sécurisation de la population , dans la lutte contre le grand banditisme et l'hydre terroriste.  

A l’issue des échanges ,le Colonel-Major Omer BATIONO a déclaré qu’après un mois de  prise de fonctions, c’était un devoir pour lui de prendre langue avec les différentes Forces de Sécurité Intérieure de son département.  Pour le premier responsable de la sécurité, l’entretien avec le commandement de la Police Nationale a porté sur les difficultés que les policiers rencontrent sur le terrain. « Ces difficultés sont essentiellement d’ordre logistique, d'équipement et de formation. En ce sens, des dispositions seront prises pour renforcer cette institution de la république afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle dans le cadre de la sécurité intérieure » a-t-il rassuré.  De l’avis du Colonel-Major Omer BATIONO, il est du devoir du ministère de prendre toutes les mesures qui conviennent  pour mettre cette force en état de bataille afin qu’elle puisse assurer sa mission régalienne: assurer la sécurité intérieure.

Le Ministre en charge de la Sécurité a aussi rappelé qu’au cours de la rencontre avec la hiérarchie policière, une belle idée a été émise. Il s’agit de mettre en place une loi de programmation pour la sécurité intérieure. « Cela va nous permettre de planifier pour que dans les cinq années à venir , nous puissions avoir une police qui a fière allure, avec un autre visage », a-t-il insisté.  

Direction de la communication et de la presse ministérielle/ MATDS