Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

A la tête d'une délégation gouvernementale, le Premier ministre, Lassina Zerbo, a effectué une visite, ce samedi 25 décembre 2021 à Kaya, chef-lieu de la région du Centre-nord. Il y est allé pour s'enquérir des conditions de vie des personnes déplacées internes et leur transmettre le message d'encouragement et de solidarité du Gouvernement.

C'est le premier déplacement de Lassina Zerbo, à l'intérieur du pays, depuis sa nomination puis sa prise de fonction comme Premier ministre.

En effet, ce samedi 25 décembre 2021, le Premier ministre a conduit une délégation gouvernementale dans la ville de Kaya, chef-lieu de la région du Centre-nord, en vue de toucher du doigt les conditions de vie des Personnes déplacées internes (PDI).

Le Chef du Gouvernement s'est rendu au Stade régional du Centre-nord, qui abrite les déplacés de la commune de Dablo, qui ont fui les exactions des hommes armés non identifiés et sur le site Tiwega 1, au secteur 5 de Kaya.

En ce jour de la fête de la Nativité, 2 500 enfants au total sur les deux sites ont bénéficié d'un arbre de Noël, sur initiative du ministère du Genre, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l'Action humanitaire.

Les porte-parole des enfants, Djibril Sanfo et celui des adultes Adama Zango, ont tous les deux remercié le Gouvernement pour les efforts déployés en leur faveur. Néanmoins, ils ont plaidé pour un retour dans leurs localités d'origine. 

A leur suite, le Chef du Gouvernement a dit être touché d'être parmi les populations qui sont déplacées par la force des choses.

"J'ai compris le degré de détresse et de désespoir qui vous animent. Il est bien vrai que le Gouvernement fait des efforts, mais ces efforts ne sont jamais suffisants tant que vous n'êtes pas de retour chez vous et que vos enfants reprennent le chemin de l'école. C'est de cela qu'il s'agit", a soutenu Lassina Zerbo.

Selon lui, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a instruit le Gouvernement qu'il a qualifié de "Gouvernement de combat", à travailler à assurer la paix et la sécurité dans notre pays.

"Mais la paix et la sécurité nécessaires ne peuvent revenir que si nous sommes soudés, solidaires. Si nous exprimons cette cohésion, cela fera de nous, la force invincible contre les forces du mal. C'est en restant solidaires que nous allons vaincre le terrorisme. Je vous exhorte au pardon, à la tolérance. Le Chef de l’Etat a entendu votre cri de cœur, non pas seulement à Kaya, mais dans toutes les provinces où il y a des personnes déplacées internes. Il en est tellement sensible que la première tâche qu'il a donnée au Gouvernement, c'est d'être à votre contact, au contact du peuple. Nous ferons tout pour bouter hors de nos frontières le terrorisme, afin que vous retourniez sur vos terres, sur les terres qui vous donnent les repères pour pouvoir travailler au développement de cette région et au développement du Burkina Faso", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a salué l'engagement et le courage des Forces de défense et de sécurité (FDS) et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) qui se battent au quotidien, pour que la paix et la sécurité reviennent au Burkina Faso et pour que les PDI puissent regagner leurs localités.

Et le Premier ministre de déclarer : "Soyez au contact des FDS et des VDP. Aidez-les par les informations que vous avez, car ce n'est pas une guerre qui les concerne eux seulement. C'est une guerre qui nous concerne tous".

A l'écouter, il a fait le choix de Kaya, car c'est la ville qui concentre le plus grand nombre de PDI, mais il a promis de visiter les autres PDI qui sont dans les autres provinces du pays.

En ce qui concerne la situation humanitaire dans la région du Centre-nord, le Directeur régional du ministère du Genre, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l'Action humanitaire, Yacouba Ouédraogo, a laissé entendre que 17 sites à  Kaya hébergent les PDI.

"Nous sommes aujourd'hui à  510 110 PDI qui viennent de plusieurs localités, selon les dernières publications officielles du SP/CONASUR. Notre région accueille aussi les autres PDI d'autres régions soeurs telles que le Sahel, le Nord et l'Est. 63,40 % sont des enfants. A cela, il faut ajouter une forte population féminine. La province du Sanmatenga est la première province du pays en termes de PDI", a-t-il expliqué.

A son avis, les défis à relever  sont de plusieurs ordres et portent sur l'éducation, la prise en charge alimentaire et le relèvement.

Sur instruction du Chef du Gouvernement, les enfants des PDI installées dans les autres régions du pays vont bénéficier de cadeaux à l'occasion de la fête de Noël et leurs parents d'une contribution alimentaire additionnelle.

Pour cette visite, en plus des autorités régionales avec à leur tête le Gouverneur de la région du Centre-nord, B. Casimir Séguéda, le Premier ministre était accompagné de quelques membres du Gouvernement dont le ministre des Armées et des Anciens combattants,  Général Aimé Barthélémy Simporé, la ministre du Genre, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l'Action humanitaire, Fati Ouédraogo/Zizien, le ministre de la Transition énergétique, des Mines et des carrières, Bachir Ismaël Ouédraogo et le ministre de la Prospective et des Réformes structurelles, Abdoulaye Bamogo. 

DCRP/Primature

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir