Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Kaboré a accepté mercredi, la démission du  Premier ministre Christophe Dabiré, quelques jours après avoir annoncé sa volonté de constituer un «gouvernement resserré et de combat» pour mieux mener la lutte anti-terroriste.

En attendant la nomination d'un nouveau Premier ministre et la formation d'un nouveau gouvernement, les ministres sortants sont chargés d’expédier les affaires courantes.

«J'ai présenté aujourd'hui ma lettre de démission au Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, qui l'a acceptée. Je voudrais tout d'abord remercier le Chef de l'Etat pour la confiance qui a été placée en ma modeste personne et pour les hautes responsabilités qu’il a bien voulu me confier, 3 ans durant. Je remercie également mes compatriotes et l'ensemble des membres du Gouvernement, pour l'accompagnement dont j'ai bénéficié. Dans un contexte de fortes aspirations populaires, j'invite les Burkinabè, dans leur ensemble, à se mobiliser, pour soutenir le Président du Faso et le nouvel exécutif qui sera mis en  place. Je reste convaincu que c'est dans une unité d'action que nous pourrons relever les défis auxquels notre pays et notre peuple sont confrontés. Vive le Burkina Faso», a réagi Christophe Dabiré. 

Il y quelques jours le chef de l'Etat avait annoncé sa volonté de constituer un «gouvernement resserré et de combat» pour muscler la lutte anti-terroriste.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir