Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Les présidents burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré et nigérien, Mohamed Bazoum ont co-animé, en début d’après-midi à la présidence du Faso, un point de presse à l’issue de la séance de travail entre les deux délégations.

Le président du Faso a, dans son intervention remercié le président Bazoum de la République du Niger pour la visite effectuée au Burkina Faso, « une visite d'amitié et de travail, une visite de renforcement de la coopération entre nos deux pays ». Selon Roch Marc Christian Kaboré, au-delà des questions régionales et internationaled, cette séance de travail a permis aux deux parties de s’appesantir sur les sujets relatifs à la  sécurité.

« C’est une préoccupation que nous partageons, une préoccupation majeure pour nos populations, une préoccupation majeure également pour le développement de nos pays. Nous avons décidé ensemble de consolider la mutualisation de nos moyens, de consolider la coopération entre nos ministères en charge de la défense, les renseignements, les ministères de la sécurité », a indiqué le président Kaboré. 

Au cours de cette séance de travail, le Niger a partagé son expérience à travers la Haute autorité à la consolidation de la paix, sur la lutte contre le terrorisme et la consolidation du dialogue entre les communautés du pays. « Nous sommes convaincus que nous ne vaincrons pas le terrorisme seulement par la guerre, il nous faut avancer dans le dialogue des communautés, dans la réalisation de projets constructifs pour nos populations », a affirmé le président Kaboré.

Pour le président Mohamed Bazoum, « le Niger et le Burkina Faso sont liés par une relation multiforme, nous sommes des pays voisins, liés par des relations de commerce très intenses, de mouvements de populations nombreuses à travers une frontière qui est plus symbolique que réelle ».

C’est pourquoi cette visite s’inscrit, selon le président nigérien, dans la dynamique de permettre aux deux pays d’avoir des échanges afin de conforter cette relation, la consolider au profit des deux peuples.

Il a indiqué que les échanges entre les deux parties ont été fructueux et la coopération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme sera renforcée. Pour ce faire, les deux présidents ont instruit leurs ministres en charge des Affaires étrangères de relancer la commission mixte entre les deux pays, afin de pouvoir faire régulièrement le point des accords et de dégager les perspectives de la coopération.

Le président Mohamed Bazoum a adressé une invitation officielle au président du Faso pour une visite d'amitié et de travail au Niger.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir