Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce matin la Haut Cour de justice conduite par son président, Boukari Khalil Bara. Le chef de l’Etat a échangé avec les membres de cette juridiction sur le fonctionnement et les préoccupations de l’institution.

« Nous sommes venus  présenter à son excellence Monsieur le président du Faso les membres de la Haute Cour de justice. Nous sommes à une nouvelle mandature au niveau de l’Assemblée nationale, mais aussi de la Haute Cour de justice », a indiqué Boukari Khalil Bara à l'issue de l'audience

Cette rencontre de prise de contact a été une occasion pour les membres de la Haute Cour de justice d'exprimer au chef de l’Etat les préoccupations de la juridiction. « Le président du Faso est garant de l’indépendance de la justice et à ce titre, nous avons le devoir de l’approcher pour voir dans quelle mesure nous pouvons bénéficier de son accompagnement et celui de son gouvernement », a soutenu le président de la Haute Cour de justice. 

Ces préoccupations sont d’ordre logistique et financier « surtout pour la conduite des procès, nous avons besoin d’un certain nombre de choses dont notamment une grande salle pour la tenue du procès, de ressources financières, matérielles mais aussi de personnels pour nous accompagner », a précisé Boukari Khalil Bara.

« La Haute Cour de justice dans son fonctionnement est portée par l’Assemblée nationale et le chef de l’Etat a promis de voir avec le président Alassane Bala Sankandé dans quelle mesure les préoccupations soulevées peuvent trouver des solutions », a conclu le président de la Haute Cour de justice, Boukari Khalil Bara.

Direction de la communication de la présidence

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir