Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Les premiers responsables de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder), ont tenu une rencontre avec leurs représentants siégeant au parlement le mardi 14 février 2017 à Ouagadougou. A l’occasion, il était question d’échanges en vue de définir la conduite à tenir permettant de parvenir à une réconciliation nationale. 


Il semble de toute évidence que la question de la réconciliation nationale, est une chose à laquelle tient énormément la Coder. A cet effet, par la voix de Me Gilbert Ouédraogo, président de l’ADF-RDA, cette coalition fait savoir qu’elle compte mener des actions allant dans ce sens. Au menu, il est prévu des  échanges avec des personnalités morales et publiques qui certainement aboutiront à la tenue d’un forum pour la réconciliation nationale. « Ce forum a pour but d’unir notre démarche, de nous entendre sur un minimum consensuel sur comment aller à la réconciliation nationale », précise Me Gilbert Ouédraogo.

C’est donc cette vision que la Coder a bien voulu partager avec les députés issus de leur rang. « Il est temps aujourd’hui de faire ce travail avec nos élus dans le processus de la réconciliation nationale »,  a confié le président de la Coder, qui a insisté sur le fait que ces élus locaux ont un rôle important à jouer dans cette démarche. Parce que « s’il arrive que le dialogue produise des effets, à savoir le règlement des différends, il y a souvent la nécessité d’adopter de nouvelles lois pour permettre à tout le monde de se mettre d’accord ». Voilà où se situe le rôle que doivent jouer les députés, à en croire Me Ouédraogo.

En outre, ce rendez-vous voulu par les responsables de la Coder, a pour but de donner d’une part la parole aux députés de leurs partis respectifs. Et d’autre part, travailler à ce que ces derniers se fassent les porte-voix au sein de la représentation nationale, chose primordiale à l’effectivité de la réconciliation nationale à tous les niveaux, après l’adoption d’une procédure commune de réconciliation nationale en leur sein.

Guy Serge Aka

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir