Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

POLITIQUE

Les capacités opérationnelles des Forces de sécurité intérieure (FSI) de la région du Centre-Nord sont renforcées. Une session de formation sur les outils de géolocalisation organisée par la Direction Générale des Transmissions et de l’Informatique (DGTI) a, quatre jours durant, réuni des participants issus de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale.

L’objectif visé par cette formation est de mieux outiller les FSI de la région du Centre-Nord à la maîtrise et à la connaissance du terrain pour mieux réussir la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme. 

La cérémonie de clôture de la session de formation a été présidée par le secrétaire général du ministère de la sécurité dans l’après-midi du jeudi 13 août 2020 en présence du Directeur général des transmissions et de l’informatique et du Directeur régional de la Police Nationale du Centre-Nord. 

Ouvrant la série des allocations qui ont ponctuées cette cérémonie , l’Adjudant Ebenan Bayoulou a , au nom des participants , remercié le ministère de la sécurité pour cette formation avant de rappeler qu’aucune mission ne peut aboutir, de nos jours, sans l’outil informatique. Dans cette veine il a tenu à formuler une doléance essentielle : l’introduction des modules de la session de formation dans les écoles de formations des Forces de défense et de sécurité (FDS).

Le Directeur général des transmissions et de l’informatique, le commissaire principal de police Siaka Tou a pour sa part indiqué que l’organisation de cette formation traduit la volonté des plus hautes autorités du ministère d’outiller et de renforcer les capacités opérationnelles des FSI . Et ce à travers une intégration utile des technologies pour plus d’efficacité dans les opérations menées sur le terrain.

Il a egalement remercié sa hiérarchie qui n’ a ménagé aucun effort pour l’aboutissement de cette session de formation. Selon le commissaire principal de police Siaka Tou, «par cette formation, la DGTI entend rester fidèle à sa vocation qui est de toujours accompagner les services de sécurité dans l'amélioration de leur prestation à travers l’application responsable des technologies de l’information et de la communication à la sécurité, ainsi que la mise à disposition d’un personnel technique compétent». 

Le Secrétaire Général du ministère de la Sécurité, Maïmouna Ouattara/ Thiombiano a ,dans son mot de clôture , traduit son enthousiaste d’être parmi les participants à Kaya pour marquer avec eux la fin de la formation. Maïmouna Ouattara/Thiombiano a exhorté les participants à l’utilisation de ces connaissances et à renforcer davantage leurs aptitudes à travers d’autres formations car la DGTI sera toujours prête à les accompagner. «Cette session n’est qu’une première étape ; d’autres sessions viendront compléter vos savoirs faire en matière d'outils techniques et de technologies», a-t-elle souligné. Le Secrétaire général du ministère a clos son discours en rassurant les participants qu'elle a pris acte des doléances formulées et a promis de les transmettre à qui de droit. 

Direction de la communication et de la presse ministérielle M/SECU

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé