Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

POLITIQUE

Léonce Koné démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Dans une lettre datée du 25 juin 2020 et adressée à Eddie Komboïgo, président de l’ex parti au pouvoir passé dans l’opposition, il évoque des divergences de point de vue. 

«Au terme des délibérations du collège de proposition du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), vous avez été désigné pour être proposé à l’investiture du parti comme son candidat pour la prochaine élection présidentielle», écrit-il. 

«Ainsi que vous le savez, ajoute-il, j’ai fait depuis plusieurs mois, le choix de soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo pour cette élection. Je ne nourris aucune hostilité personnelle envers Eddie Komboïgo. Mais je considère que, dans la phase difficile que traverse le Burkina Faso, il n’est pas doté des aptitudes personnelles et des qualités de leadership nécessaires pour inspirer et conduire le redressement dont notre pays a si cruellement besoin».

Exprimant ses regrets aux militants de voir ainsi s’achever le compagnonnage forgé sur le terrain de la lutte politique, ce soutien de Kadré Désiré Ouédraogo n’exclut pas la perspective d’une alliance avec son désormais ex part dans les jours à venir.  

«Au demeurant, dans la dynamique de l’alliance électorale qui est en cours de constitution entre les partis et candidats de l’opposition, il n’est pas exclu que nous soyons amenés à engager encore des combats politiques ensemble», laisse-t-il entendre. 

Léonce Koné, a dirigé le CDP après la chute de Blaise Compaoré, en 2014, avant d’en devenir le deuxième vice-président C’est un soutien de Kadré Désiré Ouédraogo. En 2019, ce dernier, ex-président de la commission de la Cedeao et Eddie Komboïgo s’étaient livrés à une bataille pour le contrôle du parti et pour obtenir une investiture pour la présidentielle.

La bataille a tourné à l’avantage de Eddie Komboïgo qui a été désigné candidat du CDP à la présidentielle au mois de mai 2020. Un choix qui doit être entériné par Blaise Compaoré.

Kadré Désiré Ouédraogo lui, a créé le mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso avec lequel il compte conquérir la présidence du Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir