Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

POLITIQUE

La Délégation de l'Union européenne et les Chefs de Mission diplomatique des Etats membres de l'UE au Burkina Faso publient la déclaration suivante.

Le vendredi 29 mai 2020, des hommes armés ont attaqué un convoi de commerçants sur la route de Titao à Sollé dans la province du Loroum (Région du Nord). Cette attaque a coûté la vie à 15 personnes et fait de nombreux blessés et disparus. Le lendemain, samedi 30 mai 2020, vers midi, le marché à bétail de Kompiembiga dans la province de la Kompienga (région de l’Est) a subi le même sort, avec un bilan de 25 civils tués et plusieurs blessés.

Le même jour, un convoi humanitaire sous escorte revenant de la localité de Foubé a été ciblé sur l'axe Foubé-Barsalogho dans la Région du Centre-Nord. 10 morts, dont 5 civils et 5 gendarmes, ont été dénombrés. En l'espace de 48 heures, ces trois attaques ont causé la mort d'au moins 50 personnes (45 civils et 5 gendarmes).

La Délégation de l'Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l'UE représentés au Burkina Faso déplorent profondément ces attaques et condamnent ces lâches tueries qui visent sans distinction les populations civiles et les forces de défense et de sécurité (FDS).

Ils expriment leurs plus sincères condoléances et leur entière solidarité aux familles des victimes, au gouvernement et à l'ensemble de la population burkinabè.

L'UE et ses Etats Membres renouvellent aux autorités burkinabè leur soutien indéfectible dans la lutte contre le terrorisme. Ce combat doit toujours être mené dans le strict respect des droits humains et le plus rigoureux attachement aux règles d’engagement armé prescrites par le Droit international humanitaire.

Nous encourageons les autorités et les institutions du Burkina Faso à faire tous les efforts nécessaires pour atteindre ce but, pour faire la lumière sur les récentes allégations d'exactions, pour maintenir et renforcer davantage la confiance entre les FDS et la population, et pour lutter efficacement contre toute impunité.

L'Union européenne et ses Etats Membres restent pleinement engagés au Burkina Faso, avec la ferme volonté de poursuivre leur contribution pour renforcer l'Etat de droit, la sécurité, la stabilité, la cohésion sociale et le progrès économique et social que le peuple burkinabè mérite.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir