Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo a reçu en audience, le nouvel Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Andrew Young ce mardi 7 février 2017 au siège de son institution.

En début de mission au Burkina Faso, le diplomate américain veut « toucher du doigt » les réalités du Burkina Faso et définir les objectifs de son séjour en tant qu’ambassadeur. Au sortir de son audience avec le président de l’Assemblée nationale, Andrew Young a confié à la presse qu’il est venu en tant qu’étudiant pour prendre connaissance des différents dossiers du Burkina Faso auprès de Salifou Diallo.

Avec le président de l’Assemblée, ils ont échangé sur les questions de gouvernance, de la sécurité et du développement équitable. «Tous ces dossiers sont des dossiers pour lesquels les Etats-Unis veulent aller de l’avant en partenariat avec les Burkinabè pour faire de ce pays un monde meilleur. Du côté sécuritaire, nous sommes en train de discuter pour voir comment nous pouvons aller de l’avant avec les nouvelles structures qui sont en train d’être créées dans la région. Nous soutenons par exemple la collaboration qui existe entre le Mali, le Burkina et le Niger pour confronter les défis sécuritaires partagés. Aussi, dernièrement, il y a eu la réunion du G5 Sahel à Bamako et c’est une structure que nous voulons étudier pour voir comment nous pouvons aller en avant avec les partenaires » a expliqué le diplomate américain.

Andrew Young a souligné qu’ « entre les Etats-Unis et le Burkina, il y a une collaboration longue et durable qui existe à travers plusieurs institutions ». Et pour l’ambassadeur, cela reflète les valeurs partagées entre les deux peuples. « Le nouveau gouvernement des Etats-Unis est en train de s’installer et nous allons discuter avec nos partenaires au Burkina pour développer les nouvelles étapes de cette collaboration », a conclu Andrew Young.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir