Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

La première session ordinaire du Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2017 du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) a débuté ce mardi 7 février 2017 à Ouagadougou. C’est le 1er responsable du ministère, Clément P. Sawadogo, qui a donné le top de départ des travaux.

Placée sous le thème « La mise en œuvre du PNDES : quelles contribution du MFPTPS au renforcement de la gouvernance et du capital humain ? », cette session permettra au ministère d’enregistrer les contributions des uns et des autres afin de doter le département d’une feuille de route pertinente pour 2017, susceptible d’éclairer son action et d’en mesurer la performance. Et pour le ministre Sawadogo, ce thème invite son département à s’interroger sur l’ampleur et la profondeur des missions de son département et sur les risques et contraintes susceptibles d’en entraver l’efficacité et l’efficience.

« Nous devons donc nous armer de courage pour assurer une mise en œuvre efficace et efficience de l’ensemble de nos actions prioritaires » a dit le ministre. Le ministre Sawadogo a précisé que ce Casem sera consacré à l’examen et à l’adoption du programme d’activités du ministère pour l’année 2017. En outre, il s’est réjoui de l’inscription des deux points à l’ordre du jour du Casem et a souligné leur importance au regard des multiples défis qui attendent son département au cours de cette année.
Par conséquent, M. Sawadogo a demandé aux participants de mettre un accent particulier sur les objectifs prioritaires. En matière de réforme des institutions et de modernisation de l’administration, ils devront travailler entre autres à promouvoir l’excellence, l’équité, la justice et l’intégrité des agents ; à dématérialiser les procédures administratives et développer les services en ligne ; renforcer l’infrastructure technologique au niveau du ministère ; promouvoir la concertation permanente avec les partenaires sociaux.

Pour ce qui est de la question du développement du capital humain, « nous travaillerons à promouvoir le travail décent, opérationnaliser le système d’assurance maladie universelle, renforcer les capacités institutionnelles du MFPTPS en matière de protection sociale », a martelé le ministre. Il a de ce fait, exhorté les participants à une collaboration active et soutenue pour qu’au sortir de ce conclave, ils puissent s’engager à relever les défis de l’année 2017 et il a réaffirmé son engagement à « tout mettre en œuvre » pour une amélioration progressive des acquis du ministère.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir