Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

POLITIQUE

La Délégation de l'Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission de l'UE au Burkina Faso.

Le dimanche 8 mars 2020, des hommes armés non identifiés ont attaqué les villages de Dinguila Peulh, Barga Peulh et Ramdola Peuhl, dans la province de Yatenga, région du Nord, causant la mort à 43 personnes et blessant 6 autres.

La Délégation de l'Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l'UE représentés au Burkina Faso déplorent et condamnent ces tueries inqualifiables.

Ils expriment leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes et témoignent leur plus totale solidarité à l'ensemble de la population burkinabè.

Ils encouragent les autorités à faire la lumière sur ces attaques et à poursuivre en justice les responsables de ces actes ignobles.

L'Union européenne et ses Etats Membres restent pleinement engagés au Burkina Faso, avec la ferme volonté de contribuer à la sécurité, la stabilité, la cohésion sociale et le progrès économique et social que le peuple burkinabè mérite."

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir