Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Au vu de la détérioration très rapide de la crise humanitaire et sécuritaire au Burkina Faso, Janez Lenarčič - Commissaire européen à la gestion des crises - et Jutta Urpilainen - Commissaire européenne aux partenariats internationaux - se sont rendus dans le pays. Lors de la visite dans le Centre-Nord et à l’occasion de rencontres avec des personnes déplacées et affectées par la crise, le Commissaire Lenarčič a annoncé une première enveloppe de €11.45 millions (environ 7,5 milliards de FCFA) en aide humanitaire pour 2020. 

Il a affirmé: «L’Union Européenne continue de s’engager pour soulager les besoins les plus urgents des populations les plus vulnérables. L’aide humanitaire n’est pas une solution durable et les causes de la crise doivent être traitées. Seule une réponse intégrée permettra d’assurer la sécurité des populations, de répondre à leurs besoins et leurs aspirations et de rétablir la confiance au sein des territoires affectés par la crise.» 

Le Commissaire Lenarčič a également rappelé que tous les acteurs du conflit sont tenus de respecter les droits de l’homme et le droit international humanitaire. 

La Commissaire Urpilainen a, pour sa part, précisé: «Nous devons repenser notre stratégie en essayant de répondre aux causes profondes qui menacent la stabilité, la cohésion sociale et le développement inclusif du pays, tout en renforçant les moteurs du développement et en consolidant les synergies entre la paix, le développement et les actions humanitaires dans une approche intégrée.» 

Les plus hautes autorités burkinabè ont reçu les deux Commissaires, qui ont également rencontré des personnes directement affectées par la crise, ainsi que des organisations humanitaires et de développement mettant en œuvre le soutien de l’UE. 

Depuis 2014, l’UE a financé plus d’un milliard d’euros -soit près de 656 milliards de FCFA- d’aide humanitaire et au développement au Burkina Faso. 

Contexte

A travers les projets d’aide humanitaire au Burkina Faso, l’UE porte assistance en termes d’abris et de produits de première nécessité, d’assistance alimentaire, d’accès aux services de santé et d’éducation, et de protection des personnes vulnérables. 

L’aide de l’UE au développement, quant à elle, finance des projets de plus longue durée afin de répondre aux causes profondes créant instabilité, conflits, et vulnérabilité surtout dans les régions les plus affectées.

Ces interventions vont de la santé, à la gouvernance, à la sécurité alimentaire, à la création d'emplois, à la sécurité et défense, à l'énergie, à la cohésion sociale et à la résilience des populations. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir