Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

POLITIQUE

Depuis l’Europe où il a été contraint de regagner après l’émission d’un mandat d’arrêt contre lui, Guillaume Soro bat le rappel de ses troupes. 

«Je viens de me poser. Depuis deux jours, j’étais privé de mes moyens de communication. J’étais obligé de passer par @Ceschod pour tweeter. À présent je suis opérationnel. Et la lutte ne fait que commencer», a lancé Guillaume Soro sur les réseaux sociaux.

«Ado a tort de faire ce qu’il fait. À présent je vais consacrer toute ma détermination à ce combat. Le combat pour l’état de droit. Le combat pour la démocratie. L’imposture ne passera pas. Je me suis trompé sur Ado et je le reconnais humblement. Je n’avais pas imaginé que le FMI formait des autocrates», a-t-il poursuivi. 

L’ancien chef de la rebellion ivoirienne est visé par un mandat d’arrêt émis par les autorités ivoiriennes. Le procureur de la République de Côte d’Ivoire, Richard Adou, lors d’une déclaration télévisée, a indiqué que l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire est sous le coup d’un mandat d’arrêt international aux motifs de tentative de déstabilisation et de détournement de deniers publics.

Sa résidence à Abidjan a été saisie. Et pour ses proches, l’accusation de tentative de déstabilisation ne vise qu’à l’écarter de la course à la présidentielle. 

«En ce qui concerne l’accusation fallacieuse de déstabilisation qui reposerait sur un enregistrement audio, monsieur Guillaume Kigbafory Soro ne reconnait qu’une seule déstabilisation, celle du 19 septembre 2002 pour le compte de l’actuel président de la République, monsieur Alassane Dramane Ouattara», répond ainsi Me Affoussiata Bamba, ancienne ministre de la Communication et proche de Guillaume Soro.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, qui devait regagner Abidjan lundi après-midi, après une tournée de plusieurs mois en Europe, a finalement dérouté son vol vers Accra, avant de redécoller pour l’Espagne, avant de se rendre en France selon certaines sources.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir