Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel a présidé en fin d'après-midi de ce dimanche 15 décembre la clôture des travaux de la quatrième session extraordinaire de la conférence des chefs d'Etat du G5 Sahel.

La situation sécuritaire, la situation des alliances et l'appui pour le développement des pays de l'espace G5 étaient les points inscrits à l'ordre du jour de cette session. Ce sommet extraordinaire « a permis aux différents chefs d'Etat d'aborder les questions qui sont essentielles. Il s'agit maintenant pour nous de travailler à leur mise en œuvre », a déclaré le président du Faso dans son mot de clôture.

Dans le communiqué rendu public, les chefs d'Etat se sont dit préoccupés face à la « recrudescence des attaques terroristes ». Ils ont, pour ce fait, décidé de « mobiliser davantage de forces dans le Fuseau Centre, particulièrement affecté par l'action des groupes armés terroristes ». Ce fuseau englobe la zone des trois frontières Burkina - Mali - Niger

Le sommet a instruit le Conseil des ministres et le Secrétariat permanent « à accélérer l'operationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel », et réviser son concept d'opérations stratégiques en tenant compte de « l'évolution de la menace », selon les termes du communiqué livré par le Secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou.

Le mandat du commandant de la Force conjointe a été porté de 1 à 2 ans.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir