Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Face à des journalistes de la presse nationale et internationale, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré s'est exprimé ce mardi 31 janvier 2017, au siège de l'Union africaine sur le retour du Royaume du Maroc au sein de l'Union.


« C'est avec beaucoup d'enthousiasme que, conformément à nos textes, nous avons répondu positivement à cette demande d'adhésion du Maroc », a réagi le président du Faso au sujet de cette décision importante prise par l'Union africaine hier 30 janvier 2017. Pour lui, il est important que les Africains s'unissent et maintiennent le dialogue pour trouver par eux même, les solutions aux problèmes qui les divisent.

La réintégration du Maroc a été une décision mûrement réfléchie par la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement qui ont pris les dispositions nécessaires pour éviter un éventuel bras de fer entre le Maroc et la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD). Sur la question, le Président Roch Marc Christian Kaboré se veut rassurant: « Je pense que l'esprit qui a conduit à toute cette démarche de la réintégration du Maroc est un esprit qui vise justement à ce que les Africains assument leurs responsabilités, et non pas qu'on se bat au sein de l'Union africaine ».

Le problème est sur la table et chaque pays membre de l'Union apportera sa contribution pour qu'une solution définitive soit trouvée à « cette situation qui n'a que trop duré », a indiqué le chef de l'Etat.
S'exprimant sur la question du terrorisme auquel les pays du sahel font face, le Président du Faso, après avoir fait le point des initiatives mises en route au niveau régional, a indiqué que la menace dépasse les frontières du continent et « il est important que le monde se solidarise pour trouver une solution », a conclu le Président Roch Marc Christian Kaboré.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir