Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

POLITIQUE

Le département d'Etat américain a déconseillé le 26 novembre 2019 les citoyens américains de voyager au Burkina Faso à cause des nombreuses prises d'otages qui ont eu lieu ces dernières années dans ce pays.

Le site du département d'Etat place le Burkina Faso à l'échelon le plus élevé de menaces pour les voyageurs, «en raison du terrorisme, de la criminalité et des enlèvements». «Les terroristes peuvent mener des attaques partout sans ou presque aucun avertissement. Parmi leurs cibles, on trouve des hôtels, des restaurants, des locaux de police et de douane, des zones situées près ou directement sur des sites miniers, des lieux de cultes, des postes militaires et des écoles», avertit le Département d’Etat américain.

Les autorités américaines rappellent qu'elles ne sont pas en mesure d'apporter à leurs concitoyens une aide en cas d'urgence dans presque tout le pays.

Elles indiquent également avoir ordonné le départ de «tous les membres mineurs des familles de fonctionnaires»: la semaine dernière, cette institution avait annoncé le rapatriement des enfants du personnel de leur ambassade au Burkina Faso.  

A Ouagadougou, l’ambassade américaine «interdit aux fonctionnaires américains de se rendre personnellement dans les quartiers de Karpala, Balkiui et Rayongo (également connu sous le nom de Dayongo) de l’Arrondissement 11 de Ouagadougou en raison du risque potentiel d’opérations de sécurité.»

Il y a quelques jours, le ministère français des Affaires étrangères déconseillait lui aussi tout déplacement au Burkina Faso.

Au total, les attaques attribuées aux groupes djihadistes, ont fait près de 700 morts au dans le pays depuis début 2015, et environ 500 000 déplacés internes et réfugiés, selon l'ONU. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé