Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le gouvernement a organisé ce matin à la Salle polyvalente de la Présidence du Faso, une conférence au profit des ministres et institutions rattachées à la Présidence sur le thème « Guerre et conflits de IVe génération ».

Cette conférence, animée par le général de division, Mohamed Hesham, expert de l’Armée égyptienne et spécialiste en analyse des guerres et des conflits, vise à permettre aux membres du gouvernement d’avoir une meilleure lecture des évènements qui secouent le monde, et surtout, à leur donner des éléments d’analyse pour mieux appréhender les guerres et conflits actuels.

« L’intérêt premier de cette conférence est qu’elle va nous permettre de nous interroger sur l’adversité à laquelle nous sommes tous confrontés. Nous devons comprendre que la lutte contre le terrorisme n’est pas une affaire seulement des Forces de Défense et de Sécurité, mais il faut une synergie d’actions entre toutes les forces vives de la Nation, pour apporter une réponse conséquente à cette adversité », a indiqué le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chériff Sy, à l’issue de la conférence.

Selon lui, le conférencier a partagé avec les membres du gouvernement l’expérience égyptienne et a soulevé un certain nombre de questions, en vue d’amener les ministres à approfondir les questions liées au terrorisme.

Chériff Sy a ajouté que cette conférence va s’étendre à d’autres acteurs de la société, comme les membres du parlement, les acteurs de la société civile et les médias.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir