Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record
Burkina: le Premier ministre souhaite la reprise des négociations avec le monde syndical avant la fin de l'année
UE: la présidente von der Leyen veut «un nouveau départ» pour l'Europe
Burkina: l’Opposition politique exige la levée du secret-défense sur le budget de l'armée

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le gouvernement a organisé ce matin à la Salle polyvalente de la Présidence du Faso, une conférence au profit des ministres et institutions rattachées à la Présidence sur le thème « Guerre et conflits de IVe génération ».

Cette conférence, animée par le général de division, Mohamed Hesham, expert de l’Armée égyptienne et spécialiste en analyse des guerres et des conflits, vise à permettre aux membres du gouvernement d’avoir une meilleure lecture des évènements qui secouent le monde, et surtout, à leur donner des éléments d’analyse pour mieux appréhender les guerres et conflits actuels.

« L’intérêt premier de cette conférence est qu’elle va nous permettre de nous interroger sur l’adversité à laquelle nous sommes tous confrontés. Nous devons comprendre que la lutte contre le terrorisme n’est pas une affaire seulement des Forces de Défense et de Sécurité, mais il faut une synergie d’actions entre toutes les forces vives de la Nation, pour apporter une réponse conséquente à cette adversité », a indiqué le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chériff Sy, à l’issue de la conférence.

Selon lui, le conférencier a partagé avec les membres du gouvernement l’expérience égyptienne et a soulevé un certain nombre de questions, en vue d’amener les ministres à approfondir les questions liées au terrorisme.

Chériff Sy a ajouté que cette conférence va s’étendre à d’autres acteurs de la société, comme les membres du parlement, les acteurs de la société civile et les médias.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé