Aujourd'hui,
URGENT
Burkina Faso : Morgan Henry, un sergent-chef de Barkhane retrouvé mort dans son campement le 16 février. Cause inconnue, enquête ouverte. 
Burkina: Le Premier ministre, Christophe Dabiré, effectue, les 14 et 15 février 2020, une visite officielle dans la région du Sud-Ouest. 
Yagha: un Pasteur et des membres de sa famille -dont ses enfants- exécutés ce 13 février 2020  par des hommes armés non identifiés. 
Fada N'Gourma : 8 assaillants abattus et un autre capturé le 10 février 2020 dans l'attaque contre le poste de gendarmerie de Tanwalbougou.
Chine: le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé 20 400, le virus a tué 425 personnes.  
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale

image d'archives

POLITIQUE

Ceci est la déclaration de l’Alliance des Partis et Formations Politiques de la Majorité Présidentielle (APMP), suite à l’attaque meurtrière contre le convoi des travailleurs de la société SEMAFO de la Mine de Boungou dans la région de l’Est.

Peuple du Burkina Faso,

C’est avec une grande consternation et une profonde tristesse mêlée d’indignation, que l’APMP a appris l’attaque barbare et lâche du convoi des travailleurs et prestataires de services de la société SEMAFO, exerçant à la mine d’or de Boungou dans la région de l’Est, au cours de la matinée du mercredi 06 novembre 2019

Tout d’abord, l’APMP voudrait s’incliner sur la mémoire des hommes et des femmes tombés en ce mercredi noir et présenter ses sincères condoléances à toutes les familles éplorées et au peuple burkinabè dans son ensemble, puis enfin souhaiter un prompt rétablissement à tous les blessés.

L’APMP condamne avec la dernière énergie cette attaque indigne et ignoble perpétrée sur des travailleurs civils, dont le grief n’est autre que d'être allés à la recherche du bien-être pour leurs familles respectives et du développement économique du Burkina Faso.

L’APMP félicite les Forces de Défense et de Sécurité (FDS), pour leur courage, leur bravoure et la détermination de ses soldats, qui de jour comme de nuit, en intrépides combattants, veillent à la sécurité et à la protection des Burkinabè. Elle leur apporte tous ses encouragements et sa solidarité dans cette situation très difficile dont l’issue n’est autre que le triomphe du peuple burkinabè.

Peuple du Burkina Faso,

En reprenant l’histoire toute récente du terrorisme dans notre pays, nous pouvons faire le constat que ce phénomène a commencé par des enlèvements de ressortissants étrangers, puis d’attaques de lieux fréquentés par ces derniers, ensuite par les agressions tout azimuts de nos FDS et le sabotage des centres d’intérêt économique, puis par les assassinats d'élus locaux et nationaux, pour en venir maintenant aux populations civiles prises comme cibles. Nul besoin encore de rechercher les velléités déstabilisatrices et d’occupation territoriale de nos assaillants drapés de la robe du terrorisme. Gardons à l'esprit cette citation d'un grand penseur qui disait : « Toute classe qui aspire à la domination doit conquérir le pouvoir politique pour présenter à son tour son intérêt propre comme étant l’intérêt général ». C'est là la stratégie et le but ultime de ces oiseaux de mauvaise augure qu'ils veulent implémenter dans notre pays.

Mais, considérant que toute forme de domination et de caporalisation sur un peuple n’est d’autre que de l’impérialisme, nous devons faire nôtres cette citation du Président Thomas SANKARA : « Quand le peuple se met debout, l’impérialisme tremble ».

En effet, nous ne devons pas nous tromper d’adversaire ni de cible car l’objectif de nos ennemis est de créer la panique, la psychose et la confusion pour nous opposer les uns aux autres afin de remettre en cause notre vivre ensemble légendaire et les acquis démocratiques arrachés de hautes luttes. Nous devons savoir que là où s’abat le découragement s’élève la victoire des persévérants, pour paraphraser encore le Président Thomas SANKARA. L’heure n’est donc pas aux incriminations, ni à la recherche de boucs émissaires par des allégations sans fondement, qui souvent émanent des valets locaux des terroristes qui n’ont d’autres visées que l’interruption du mandat du Président Roch Marc Christian KABORE et la désarticulation de notre Nation, ainsi que la remise en cause des efforts et des sacrifices consentis par notre peuple pour s'affranchir et instaurer dans notre pays une démocratie véritable avec une gouvernance qui se veut vertueuse. Que les revanchards de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre retiennent définitivement que leurs plans machiavéliques ont échoué et que leurs basses besognes ne passeront pas. Le peuple est vigilant et reste la sentinelle de son insurrection.

Aussi, tous ceux qui de façon irresponsable réclament à cor et à cri la démission du Président du Faso, feignent d'ignorer qu'une telle aventure plongera notre pays dans une crise politique grave qui contribuera à renforcer les desseins macabres des forces du mal qui en profiteront pour assiéger définitivement notre pays et le soumettre à leur diktat.

La lutte pour la défense de la patrie et pour la liberté est l'affaire de tous les fils et filles du pays sans distinction d'ethnie, de religion et d'appartenance politique.

C’est pourquoi, l’APMP en appelle à un sursaut patriotique de tous les fils et filles de la Nation, aussi bien ceux de l'intérieur que de l'extérieur, à l’heure où le Président Roch Marc Christian KABORE appelle à la mobilisation généralisée contre cette hydre aux multiples facettes, qu’est le terrorisme.

En réponse à l’appel du Chef de l’Etat, Chef suprême des armées, l’APMP appelle les populations des villes et des campagnes particulièrement la jeunesse à l’enrôlement massif pour la défense de la Patrie.

Par ailleurs, l'APMP invite le gouvernement à entreprendre avec diligence des mesures d’encadrement et d’accompagnement des populations pour la mise en œuvre de l’appel du Chef de l’Etat.

Enfin, l’APMP réaffirme et apporte son soutien inconditionnel au Président Roch Marc Christian KABORE et à son Gouvernement, et les rassure de sa disponibilité et de sa détermination pour la mise en œuvre réussie de l’appel à la mobilisation généralisée pour la défense de la Patrie, gage de sûreté, de sécurité, de paix, de cohésion sociale et de bien-être pour tous les Burkinabè

Vive le Burkina Faso,

Que Dieu bénisse le Burkina Faso ;

La patrie ou la Mort nous Vaincrons !

Pour l’APMP

Le coordonnateur,

Clément P. SAWADOGO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé