Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

image d'archives

POLITIQUE

Dans ce communiqué de presse, l’Union pour le progrès et le changement (UPC)  se prononce sur l’attaque du convoi de la mine d’or de Semafo le mercredi 6 novembre dernier qui a fait 38 morts. 

A travers un communiqué de presse du gouverneur de l’Est, l’Union pour le Progrès et le Changement a appris avec une très grande consternation, l’attaque d’un convoi transportant des travailleurs de la mine d’or « SEMAFO S.A. » sur l’axe Ougarou-Boungou. 

Cette attaque, selon le communiqué, a causé d’énormes pertes en vies humaines et des blessés. 

L’UPC s’incline devant la mémoire des disparus tout en présentant ses sincères condoléances à toute la nation éplorée, et souhaite que les blessés recouvrent au plus vite la santé.

Au regard de l’ampleur du drame, l’UPC constate que notre pays est plus que jamais menacé dans ses fondements. Elle appelle une fois de plus le pouvoir MPP, à prendre toutes les initiatives et mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens.

Que Dieu veille sur notre chère patrie !

Vive le peuple burkinabè, un et indivisible ! 

Ouagadougou, le 07 novembre 2019

Le Premier Vice-président de l’UPC

Denis NIKIEMA

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé