Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

POLITIQUE

Après le Tchad, Florence Parly, ministre française des armées est au Burkina Faso dans le cadre d'une tournée dans le Sahel. Arrivée au pays des Hommes intègres où le terrorisme a pris une ampleur considérable, Mme Parly a été reçue en audience dans l'après-midi de ce lundi 4 novembre 2014 au palais de Kosyam à Ouagadougou.

Reçue en audience par le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, Florence Parly  a indiqué que "Les choses avancent même si la menace est très présente et très vigoureuse." Tout en présentant ses condoléances au président du Faso, Florence Parly estime qu'au-delà de l'actualité des évènements tragiques qui ont marqué l'actualité du pays, des progrès ont été réalisés dans la lutte contre le phénomène. "Cette coopération se traduit aussi par la perte des militaires français mais le combat continue et il doit continuer parce que c'est un combat de longue halène que nous devons mener ensemble contre le terrorisme", fait remarquer Florence Parly.

Entre autres mesures pour lutter efficacement contre le terrorisme, Florence Parly annonce  le lancement de l'opération "Bourgou 4" pour éradiquer le terrorisme au Burkina Faso. Une opération conduite par la force Barkhane avec la contribution de deux compagnies burkinabè. La présidence du G5 Sahel a été également évoquée au cours de ces échanges. Pour Florence Parly, "la coopération militaire entre le Burkina et la France se porte bien."

L'action militaire est une chose mais la capacité des forces de sécurités intérieures à être présentes aux postes frontalières est un point important selon la ministre française des armées qui estime qu'il faut élargir cette capacité à d'autres pays africains et que cela doit prendre corps à la fin de cette année 2019.

En rappel, l'opération française, lancée en août 2014, mobilise 4500 militaires français dans la bande sahélo-saharienne, en soutien aux armées nationales qui combattent des jihadistes affiliés à Daesh ou à Al-Qaïda.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé