Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

©Dr

POLITIQUE

La salle de conférences de Palace Hôtel abrite depuis la matinée du mercredi 11 septembre 2019 la rencontre des ministres en charge de la Sécurité de l’espace G5 Sahel.

Au cours de cette journée d’échanges qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route de la présidence burkinabé du G5 Sahel ,les ministres en charge de la Sécurité du G5 Sahel auront à prendre connaissance des divers dossiers relevant de leur compétence et donner les orientations appropriées pour une meilleure prise en charge desdits dossiers.

La rencontre de ouagadougou se tient à un moment où l’espace sous régional se retrouve confronté à une crise multidimensionnelle des plus aiguës dont les effets vont au delà des pays du G5 Sahel ” ont relevé ,tour à tour ,au cours de leur prise de parole,les ministres burkinabé de la Sécurité ,celui en charge de l’économie ainsi que le Secrétaire permanent du G5 Sahel.

Pour ce dernier,«une véritable synergie du mal se met en œuvre au sein de l’espace G5 Sahel ». Et Maman Sambo Sidikou de préciser que les crimes abominables qui se multiplient contre les populations innocentes participent d’une volonté manifeste de déstabiliser profondément les pays de l’espace.

D’où la nécessité pour le G5 Sahel d’avoir une action coordonnée qui se manifeste de toute urgence et avec vigueur pour redonner confiance aux populations qui pressent les dirigeants de tenir compte de leurs préoccupations : la Sécurité,la paix et le développement.

Dans la salle de conférences de Palace Hôtel des espoirs sont nourris pour que ,à la suite de la rencontre de ouagadougou ,des avancées significatives puissent être notées,avec notamment des engagements forts et des contributions pertinentes adressées aux chefs d’état de la Cedeao qui se réuniront samedi à Ouagadougou; avec une fois de plus la Sécurité au centre des échanges.

En marge de cette rencontre , le comité de pilotage du projet Interpol - G5 Sahel a été installé.

Au sortir de cette réunion , le ministre de la Sécurité Ousseni Compaoré conduira ses pairs à la présidence du Faso où ils seront reçus en audience par SEM Roch Marc Christian Kaboré,Président du Faso ,président en exercice du G5 Sahel.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle / Msecu

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé