Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

Image d'illustration

POLITIQUE

Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de ce jeudi 22 à ce vendredi 23 août 2019 à Ouagadougou, au sein du camp militaire Guillaume Ouédraogo. Des tirs orchestrés par des militaires qui manifestaient leur mécontentement face au lourd bilan de l’attaque de Koutougou.

Dans un communiqué, le ministre porte parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou a confirmé le mouvement d’humeur mais a tenu à rassurer sur « le caractère républicain des forces de défenses et de sécurité ».

« L’Etat major général des forces armées nationales s’est rendu au camp Guillaume Ouédraogo et a obtenu le retour du calme et de la sérénité. Il ressort des échanges que cette situation est l’expression d’un ressentiment par rapport à l’attaque de Koutougou. Le gouvernement rassure les populations sur le caractère républicain des forces armées nationales » peut on lire dans le communiqué gouvernemental. 

Le Chef d’Etat major général des armées avait démenti ce mercredi 21 août 2019 des rumeurs « mettant en cause le moral des troupes ». Même s’il n’admettait pas la rumeur, le patron de l’armée burkinabè avait reconnu qu’il y avait « un ressenti humainement compréhensible » suite au lourd bilan de ladite attaque. Mais il avait précisé que ce ressenti « ne remettait cependant pas en cause la solidarité et la détermination des hommes à tenir haut le flambeau de la nation ». 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir