Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Image d'illustration

POLITIQUE

Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de ce jeudi 22 à ce vendredi 23 août 2019 à Ouagadougou, au sein du camp militaire Guillaume Ouédraogo. Des tirs orchestrés par des militaires qui manifestaient leur mécontentement face au lourd bilan de l’attaque de Koutougou.

Dans un communiqué, le ministre porte parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou a confirmé le mouvement d’humeur mais a tenu à rassurer sur « le caractère républicain des forces de défenses et de sécurité ».

« L’Etat major général des forces armées nationales s’est rendu au camp Guillaume Ouédraogo et a obtenu le retour du calme et de la sérénité. Il ressort des échanges que cette situation est l’expression d’un ressentiment par rapport à l’attaque de Koutougou. Le gouvernement rassure les populations sur le caractère républicain des forces armées nationales » peut on lire dans le communiqué gouvernemental. 

Le Chef d’Etat major général des armées avait démenti ce mercredi 21 août 2019 des rumeurs « mettant en cause le moral des troupes ». Même s’il n’admettait pas la rumeur, le patron de l’armée burkinabè avait reconnu qu’il y avait « un ressenti humainement compréhensible » suite au lourd bilan de ladite attaque. Mais il avait précisé que ce ressenti « ne remettait cependant pas en cause la solidarité et la détermination des hommes à tenir haut le flambeau de la nation ». 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir