Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record
Burkina: le Premier ministre souhaite la reprise des négociations avec le monde syndical avant la fin de l'année
UE: la présidente von der Leyen veut «un nouveau départ» pour l'Europe
Burkina: l’Opposition politique exige la levée du secret-défense sur le budget de l'armée

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, ce vendredi dans la matinée, une délégation des Burkinabè vivant en Guinée. La délégation a exposé au chef de l’Etat les préoccupations des compatriotes.

« Il s’agit des problèmes de documents administratifs que nous avons des difficultés à nous en faire établir. Certains sont nés ici, d’autres viennent de la Côte d’Ivoire, de la Sierra Leone ou du Libéria, et n’ont pas de papiers d’identité burkinabè. Ceux qui sont dans l’orpaillage rencontrent aussi des difficultés dans leur activité » a déclaré le président de l’association des Burkinabé de Guinée, Roland Jean Didier Lankoandé.

Pour M. Lankoandé, la difficulté d’obtention de ces documents réside dans l’absence d’une représentation du Burkina Faso sur place en Guinée.

Il a affirmé que le président a donné des indications pour que toutes les préoccupations soient prises en compte avec diligence. Sur la question particulière des orpailleurs, selon M. Lankoandé, le président du Faso s’est entretenu avec son homologue guinéen. Selon la règlementation du pays, les orpailleurs devraient désormais acquérir une carte professionnelle pour être dans la légalité. « Nous allons nous atteler à respecter cette mesure », a confié Roland Jean Didier Lankoandé.

Environ cent mille Burkinabè vivent en Guinée, certains de façon temporaire, selon le président de l’association des Burkinabè de Guinée.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé