Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août

©Premier ministère

POLITIQUE

Le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu en début d’après-midi de ce 8 août 2019, Moussa Oumarou, le directeur général adjoint pour les Programmes extérieurs et les partenariats de l’Organisation internationale de Travail. Il s’est agi au cours de cette audience, d’échanger autour de l’appui que peut apporter cette organisation au renforcement du dialogue social au Burkina Faso. Monsieur Moussa Oumarou à sa sortie d’audience, a salué le choix des autorités Burkinabè de promouvoir le dialogue social, qui renforce ainsi le dialogue politique.

Dans le souci de promouvoir le dialogue social au Burkina Faso, et à l’initiative du Premier ministre, il sera organisé demain 9 août 2019, un séminaire gouvernemental sur la question à Ouagadougou. Ce séminaire sera animé par des experts du Bureau international du travail (BIT). C’est dans le cadre de cette rencontre que le directeur général adjoint pour les Programmes extérieurs et les partenariats de l’Organisation internationale du Travail Moussa Oumarou, séjourne dans notre pays, sur invitation du Chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré. En effet, convaincu que le dialogue social est un puissant instrument dans l’apaisement du climat social dans notre pays, le Premier ministre depuis sa participation à la conférence internationale sur le travail à Genève en juin dernier, avait pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour que l’ensemble de son gouvernement s’approprie la philosophie du dialogue social et que tous soient au même niveau de compréhension. Le Chef du Gouvernement à travers cette démarche, démontre une fois de plus, sa volonté de promouvoir un environnement de travail apaisé, pour le bonheur de tous les burkinabè.

Le Directeur général adjoint du Bureau International du Travail salue cette vision des autorités burkinabè, de travailler à consolider le dialogue social. Une démarche inédite selon Moussa Oumarou, est le gage d’un dialogue fructueux capable d’aplanir toutes les difficultés, qu’elles soient politiques, économiques ou sociales.

A la question de savoir si l’Organisation internationale ne s’ingère pas ainsi comme médiateur entre le Gouvernement burkinabè et ses partenaires sociaux que sont les syndicats, Moussa Oumarou a répondu par la négative : le BIT ne dialogue pas à la place des acteurs du dialogue social dans un pays, mais plutôt, il accompagne la volonté de ces acteurs à espérer un climat social apaisé. 

A la suite du séminaire gouvernemental, une autre session sera organisée au profit des partenaires sociaux.

DCI/PM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé