Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le mercredi 17 juillet 2019, la princesse Sarah Zeid de Jordanie, conseillère spéciale du Programme alimentaire mondiale (PAM) pour la santé de la mère et de l'enfant et la nutrition, a été reçue en audience par le Premier ministre Christophe Dabiré. Il était question de la « réduction de la malnutrition et des problèmes de croissance des enfants »  au Burkina Faso.

La princesse Sarah Zeid défend la cause relative à la santé de la mère et du nouveau né ainsi que de la nutrition. A ce titre , elle travaille avec le PAM aux fins de sensibiliser l'opinion publique sur les besoins spécifiques, les vulnérabilités et la contribution des femmes, des filles, des enfants et des nouveau-nés dans le contexte des crises humanitaires et fragiles. En collaboration avec la division de la nutrition du Pam, elle s'emploie à souligner l'importance d'une bonne alimentation pendant les 1000 premiers jours d'un enfant c'est à dire de la conception jusqu'à l'âge de deux ans.

Au Burkina Faso, sur les questions de réduction de la malnutrition et des problèmes de croissance des enfants, il y a eu une « réduction de 35 % en 2010 à 25 % en 2018 ». A cet effet, lors de cette audience, la princesse Sarah Zeit  a affirmé avoir  « félicité  le Premier ministre pour le travail immense et extraordinaire qui a été fait par le Burkina Faso ». 

Selon elle,  cette information sur la croissance des enfants est « très  importante »  parce que ces 10% de plus d’enfants  ont une meilleure situation de santé. « Dans cette situation ce qui est très important, ce sont les premiers 1000 jours de l’enfant qui partent de la conception à sa deuxième année d'existence et c'est à ce moment que beaucoup de choses se forment intellectuellement. Donc quand il y  a des difficultés dans cette période, cela a des effets dans le long terme.  Voilà pourquoi ce progrès est important » a fait comprendre la princesse. 

Ce genre de progrès est souvent d'après les dires de Sarah Zeid  le résultat d'un « leadership politique soutenu intégré » qui travaille et qui vise à voir une certaine amélioration de la qualité des vies d'un peuple. « C'est un honneur d'avoir ce genre de leadership. Nous allons  avec le système des Nations-Unies  travailler ensemble  pour avoir encore des résultats pareils » a clos la princesse de  Jordanie. 

En fin de séjour, elle a quitté le Burkina hier jeudi 18 juillet dans l’après midi. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir