Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, président en exercice du G5 Sahel, Roch Marc Christian Kaboré, a eu une séance de travail ce mardi 9 juillet en fin d’après-midi, avec la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et Vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini. 

A l’issue de cette séance de travail, élargie aux deux délégations, elle a animé un point de presse avec le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry.

« Nous avons salué l’amitié et le partenariat que nous avons eus pendant cinq ans avec Mme Mogherini. Ce fut cinq années d’échanges et de coopération fructueuse, avec un engagement fort de sa part en faveur du Sahel », a déclaré Alpha Barry. 

Pour Federica Mogherini, la rencontre de travail avec le président Kaboré a permis de passer en revue tous les secteurs de la coopération, de l’aide au développement, à la sécurité, et à la force conjointe du G5 Sahel. 

« Je suis venue avec un message de solidarité et de soutien renouvelé de la part de l’UE au G5 Sahel, dans ce contexte de dégradation de la situation sécuritaire (...) Investir dans la sécurité, la stabilité et la prospérité du Sahel, c’est investir pour notre propre sécurité », a indiqué Federica Mogherini. 

Selon elle, le total des investissements de l’UE ces dernières années pour le G5 Sahel est de 4 milliards d’euros, et 115,6 millions d’euros de soutien spécifique à la force conjointe. 

« Pour la force conjointe, nous avons décidé de dépasser la logique de livraison et de relation de bailleur à bénéficiaire, pour baser notre partenariat sur l’esprit de réciprocité des responsabilités, fondé sur un soutien plus direct », a soutenu la Vice-présidente de la Commission de l’UE.  En plus des questions liées au G5 Sahel, Mme Mogherini a relevé avoir eu des échanges avec des autorités burkinabè sur la coopération bilatérale entre l’UE et le Burkina Faso. 

Federica Mogherini est en fin de mandat, après cinq ans de service à son poste.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé